Toyota et Mazda ont annoncé la signature d’un nouvel accord « dans le but  de renforcer leur dernier partenariat » selon les termes d’un communiqué diffusé par Mazda. Cette entente prendra plusieurs formes. La première sera l’établissement d’une coentreprise visant à fabriquer des autos aux Etats-Unis : « Cette usine aura une production annuelle d’environ 300 000 unités » signale Mazda, qui souhaite la voir en service dès 2021.

L’emplacement du site n’est pas précisé. Ce sont 4000 emplois qui devraient être créés pour cette usine, sachant que l’investissement est de 1,6 milliard de dollars, toujours selon Mazda. La marque souhaite y voir construits « des crossovers qui seront nouvellement introduits sur le marché américain » tandis que Toyota devrait y fabriquer la Corolla destinée à l’Amérique du nord. Il est même précisé qu’une autre nouvelle usine de Toyota, actuellement en train de sortir de terre au Mexique, se verra finalement attribuée l’assemblage du Tacoma à la place de la Corolla.

Deuxième idée de ce nouvel accord, le renforcement de la coopération pour développer les véhicules électriques ; Mazda est avare en détails sur le sujet, expliquant que les modalités de l’affaire seront connus un peu plus tard. Troisième volonté des deux nippons, travailler toujours plus étroitement dans le domaine des « technologies avancées de sécurité ». Outre les interfaces embarquées, Toyota et Mazda veulent aussi mettre en commun leur savoir pour tout ce qui concerne la communication entre le véhicule et l’infrastructure routière.