Rouler sans la hantise d'assécher la batterie. Ce frein à l'achat d'une Tesla devrait progressivement s'estomper avec la densification du réseau de recharge que met en place le constructeur californien en France.

Les ouvertures des stations de superchargeurs de Saint-Brieuc et d’Urvilliers marquent une nouvelle étape dans le déploiement de son maillage de recharge.

A ce jour, les 53 stations du réseau, représentant plus de 390 points de charge, couvrent la quasi-totalité du réseau autoroutier français. Chaque borne de recharge rapide permet de recouvrer 270 km d’autonomie en 30 minutes.

« Désormais, 99% de la population de France métropolitaine est à moins de 130 kilomètres d’un superchargeur, assure le constructeur dans un communiqué. Ce réseau permet à nos clients de rallier Biarritz depuis Lille, Nice depuis Brest ou encore Strasbourg depuis Bordeaux, dans un véhicule 100% électrique ».


D'Espagne au cercle polaire


Ces 53 stations françaises s’intègrent au réseau européen constitué de près de 290 stations qui permette de rallier Malaga en Espagne à Tromso en Norvège, au-delà du cercle polaire Arctique.

« Nous continuerons à développer le réseau superchargeur pour préparer l’arrivée de la Model 3 en Europe en 2018, poursuit le constructeur. Nous rendrons les déplacements de nos clients, actuels et futurs, toujours plus simples et confortables ».
 

Remarquons que seules les berlines Tesla peuvent se recharger sur les superchargeurs Tesla, les autres véhicules électriques n’acceptant ni le standard, ni la puissance délivrée.

Le PDG Elon Musk envisage cependant de partager des briques de ses brevets avec les autres constructeurs automobiles engagés dans la mobilité électrique. Objectif : que tous les véhicules puissent se recharger sur ses Superchargers.
 

Carte des superchargeurs qui montre que la densité du réseau allemand est bien plus forte.

Le plus simple, recharger chez soi


En 2017, Tesla compte doubler la couverture de son réseau mondial de recharge. Il va étendre les sites existants pour que ses clients n’aient jamais à attendre tout en accroissant le nombre de sites de recharge en cœur de ville .

« Comme toujours, la façon la plus simple de recharger son véhicule est de le faire chez soi, la nuit, explique Tesla. Toutefois, afin de mieux répondre aux besoins des propriétaires qui voyagent et ceux qui n’ont pas accès à une solution fiable à domicile, Tesla développe ses réseaux de recharge publics».


Depuis la mise en service du premier Superchargeur en 2012, Tesla a déployé 5 400 Superchargeurs dans le monde afin de permettre à plus de 200 000 clients d’effectuer des trajets longue-distance sans avoir à se soucier de la recharge.

En parallèle, il a développé un réseau de 9 000 connecteurs Recharge à destination qui offrent autant de confort que la recharge à domicile lorsque les automobilistes se rendent dans un hôtel, restaurant, centre de loisirs ou de shopping.

Doubler la couverture mondiale en 2017


D’ici à la fin de l’année, Tesla aura doublé son maillage mondial avec plus de 10 000 Superchargeurs et 15 000 connecteurs Recharge à destination.

En Amérique du Nord, il accroîtra le nombre de Superchargeurs de 150% et déploiera 1000 Superchargeurs rien qu’en Californie. De nombreux sites ouvriront hors des grands axes autoroutiers pour permettre aux propriétaires Tesla dans les environs de recharger rapidement. Il s’agit de rendre la recharge en centre-ville aussi facile que sur les grands axes.