Afin de protéger les constructeurs automobiles américains, le président Donal Trump envisage de faire passer de 2,5 à 25% les taxes sur les importations de véhicules aux Etats-Unis. Hors pièces détachées et camions, si on se réfère au dernier document de référence publié par l’AEC (2016), voici la liste des pays qui seraient le plus sévèrement pénalisés (hors accords de douanes et de libre-échange spécifiques).

1/ Canada : 26% des importations / 46,4 milliards de dollars US

2/ Japon : 22% / 40 milliards de dollars US

3/ Allemagne : 14% / 24,7 milliards de dollars US

4/ Mexique : 14% / 24,5 milliards de dollars US

5/ Corée du Sud : 8,9% / 15,9 milliards de dollars US

6/ Royaume-Uni : 5,1% / 9,07 milliards de dollars US

7/ Italie : 2,7% / 4,8 milliards de dollars US

8/ Slovaquie : 1,4% / 2,4 milliards de dollars US

9/ Suède : 0,93% / 1,6 milliard de dollars US

10/ Afrique-du-Sud : 0,9% / 1,5 milliard de dollars US

Autres (Chine, Hongrie, Belgique, Espagne, Autriche, Russie, Thaïlande, Turquie, Pays-Bas, Serbie, Pologne, France, Brésil, Argentine, Suisse, Finlande, Danemark, Pérou, Fidji, Nouvelle-Zélande).

Notons qu'en 2016 la France représentait donc 0,13% des importations, pour 233 millions de dollars US.