Uber a enfin trouvé le successeur de Travis Kalanick, le fondateur de la plate-forme de voitures avec chauffeur poussé à la démission fin juin 2017 après des scandales à répétition.

Après deux mois de tractations, le conseil d’administration de la start-up a nommé pour le remplacer Dara Khosrowshahi, jusqu’alors à la tête du site de réservations de voyage en ligne Expedia.

L’homme d’affaires américano-iranien ne figurait pas dans les favoris pour remplacer Travis Kalanick. Les noms de Jeff Immelt, ancien PDG du conglomérat General Electric, puis Meg Whitman, actuelle patronne du groupe informatique Hewlett Packard Entreprise, revenaient avec bien plus d’insistance, ces derniers jours, dans la presse américaine.

Dara Khosrowshahi aura la lourde charge de relancer le spécialiste de la réservation de voitures avec chauffeur, en crise depuis déjà un an. L’image d’Uber a été ternie par des controverses à répétition.

Travis Kalanick est notamment visé depuis plusieurs mois par des accusations selon lesquelles il aurait laissé prospérer une culture d’entreprise favorisant l’agressivité, le sexisme et les discriminations de toutes sortes au sein de sa société.

Sous forte pression, il avait annoncé sa démission à fin de juillet dernier.