David contre Goliath. Selon Le Parisien, un petit garage est en train de se battre contre un géant de l’automobile. Le média a révélé, jeudi 15 février 2018, que Jean Huynh, gérant du Garage des Etoiles à Montigny-lès-Cormeilles (95), a porté plainte contre la plateforme de gestion de sinistres Nobilas (agissant pour le compte de l’assureur Axa). Le garagiste réclame devant la justice 400 000 euros de dommages et intérêts, ainsi que le remboursement d’impayés pour des taux horaires de main-d’œuvre imposés, bien trop bas (soit 48 euros au lieu des 85 euros constatés lors d’une enquête de l’Automobile Magazine), et des conditions non éthiques nuisant à son chiffre d’affaires, selon Le Parisien.

Dans l’article, le gérant dit être le dernier survivant des six garages de la région à collaborer avec Nobilas. Un partenariat qui dure depuis 2012 et qui représente presque 100% de ses entrées atelier selon notre confrère. Après résiliation de contrat, une procédure de redressement judiciaire et un plan de continuation auraient été lancés à son encontre. Au tribunal de commerce de Pontoise, Jean Huynh n’a pas hésité à souligner cette période de crise :

« J’ai fait des journées sans fin pour parvenir à me constituer mon propre réseau et on est toujours là. Avec Nobilas, la rentabilité n’existe pas », reporte Le Parisien.

L’entreprise Nobilas s’est défendue. Par le biais de son avocat, elle conteste les chiffres évoqués dans l’enquête du média spécialisé auto et souligne le déclin progressif du contrat entre les deux acteurs depuis la signature. La défense a même fini par dire que "c’est bien le garage qui leur doit de l’argent". Selon le journaliste qui a suivi l'affaire, la décision sera rendue le 1er mars 2018.