L'Etat se repose entre autres sur un panel d'usagers pour juger de la qualité de ses routes. Or, d'après le "Rapport annuel de performance 2013" portant sur les crédits accordés au programme "Infrastructures et services de transport", l'état des structures de chaussées du réseau routier national est en baisse : "La valeur de réalisation 2013 montre une diminution de 0,5 point du linéaire de chaussée considéré comme en bon état structurel (...) En parallèle, la note patrimoine moyenne diminue également de 0,2 point. La baisse de l'indicateur et de la note moyenne confirment la dégradation faible mais constante de l'état du réseau" explique le rapport.

Idem pour ce qui concerne les chaussées d'autoroutes concédées : la note est en baisse de 0,5 point par rapport à celle de 2012, mais l'état des routes demeure considéré comme de "très bonne qualité".


Mais le panel d'usagers sollicité par l'Etat s'est montré beaucoup plus vindicatif en ce qui concerne la "note relative aux services" accordée sur le réseau autoroutier, qu'il soit concédé où non.

Initialement, l'administration tablait sur une note de satisfaction de 7,5 sur 10 pour le réseau géré par l'Etat. Note finale, 5,45 ! En 2012, la note était de 7,3...

Les autoroutes gérées par les sociétés privées n'ont guère fait mieux. De 7,85 sur 10 en 2012, la note est tombée à 6,15 en 2013 : "Les critiques portent surtout sur la propreté et l'entretien des aires" note l'administration, pour qui "les usagers restent majoritairement satisfaits" même si "la tendance à la baisse observée depuis 2009 se confirme".