Avec 1,631 million de véhicules vendus, soit une augmentation de 5% (72 000 unités supplémentaires) par rapport à l’exercice précédent, Mazda affiche son troisième record de ventes consécutif, tout en signant sa cinquième année de croissance ininterrompue. Tous les principaux marchés mondiaux participent à cette croissance, notamment la Chine (322 000 unités à + 11%), l’Amérique du Nord (435 000 unités pour + 1%) ou encore l’Europe (242 000 unités, à + 1%). Au japon, sur son marché domestique, Mazda a aussi progressé de 4%, rendant une carte de 210 000 immatriculations sur la période 2017-2018 (clôture au 31 mars). Signe des temps et de la vogue des SUV, "les résultats de Mazda au niveau mondial ont été dopés par sa gamme de crossovers CX qui a représenté à elle seule 46% des ventes totales de la marque au cours du dernier exercice", précise encore un porte-parole de la marque.

Au niveau du bilan financier, tous les indicateurs sont au vert avec un chiffre d'affaires qui a notamment progressé de 8%, à 26,7 milliards d’euros. Par ailleurs, le bénéfice d’exploitation a bondi de 16% à 1,12 milliard d’euros, tandis que le bénéfice net a grimpé de 19% pour s’établir à 862 millions d’euros.

Sur l’exercice 2018-2019, Mazda veut continuer à augmenter ses ventes (1,662 million d’unités) et table sur un chiffre d'affaires de 3 550 milliards de yens (+ 2,3%). En revanche, la direction de la marque table sur un repli de son bénéfice d’exploitation et sur une contraction de son bénéfice net