Rester compétitif... La Renault Clio, vendue à hauteur de 117 541 exemplaires en VP en France en 2017, est presque symboliquement assemblée dans le pays dorénavant. A peine 15,5% de toutes les Clio fabriquées sont sorties des chaines de Dieppe ou de Flins. Le basculement s'est opéré l'an dernier. En 2016 en effet, 32,5% de l'ensemble des Clio produites étaient le fait d'une usine française...

Usine par usine, les résultats sont les suivants : peu de changement à Dieppe, où seule la Clio RS est construite : 4385 exemplaires en 2017, 4800 en 2016. A Flins en revanche, il s'est agi d'une autre histoire : 63 145 Clio y ont vu le jour l'an dernier contre 134 502 en 2016 ! Pour une raison toute simple : "Ce succès (ndlr, de la Clio) est soutenu par le démarrage d'une 4e industrialisation réussie depuis février 2017 à l'usine de Novo Mesto en Slovénie, en plus des sites de Flins, Dieppe et Bursa" indique le document de référence de Renault.

L'usine de Novo Mesto, sise en Slovénie, a donc en partie "siphonné" les volumes qui étaient jusqu'alors réalisés à Flins. Ce sont 56 997 Clio slovènes qui ont été fabriquées en 2017, contre 0 en 2016. Mais plus que slovène, la Clio est d'abord turque : son site principal de production, à Bursa, a tourné à plein régime l'an dernier pour fournir 310 530 exemplaires du best-seller français, contre 288 845 un an auparavant.

Selon l'agence Reuters, la situation devrait encore évoluer en faveur des sites de production étrangers à l'occasion de la sortie de la 5e génération de Clio : "Bursa sera l'usine principale de la nouvelle Clio, suivie de Novo Mesto. Flins fera le surplus si ces deux usines n'arrivent pas à fournir" aurait confié une source à nos confrères.

Renault semble avoir été peu enclin à augmenter ses volumes de production en France l'an dernier, de toute façon. Ce sont 161 444 VP badgés Renault qui ont été fabriqués sur le territoire en 2017. A peine un avant, le volume de production française avait été de 327 780 unités. Soit -50,7%.