Les "vrais" clients ont semble-t-il retrouvé le chemin des concessions : 51,2% des 147 519 véhicules particuliers vendus en juillet 2017 l'ont été à des clients particuliers. Un chiffre en hausse de 10,8% sur le mois. Les sociétés n'ont pas été lésées pour autant (12,9% des ventes, +14%) ni les loueurs de longue durée (10,4% du marché, +10,7%). Cumulées, les ventes auprès des sociétés et des loueurs de longue durée représentent 23,3% des immatriculations. Le niveau des Véhicules de démonstration (VD) a lui aussi progressé de 16%, pour se fixer à 13,7% des ventes totales.

Les constructeurs français ont révélé des résultats assez proches les uns des autres. Renault a été le mieux-disant sur le canal des particuliers (49,1%), devant Citroën (46,2%) et Peugeot (43,6%). La marque au lion a en effet diffusé un volume conséquent de voitures aux loueurs de longue durée (14,5%), alors que Renault s'est contenté de 7,9% de ventes sur ce même canal et Citroën de 8,5%. Concernant les ventes auprès des entreprises, Renault s'est avéré plus performant que ses concurrents hexagonaux : 21,5% de ses immatriculations, devant Peugeot (16,7%) et Citroën (15,7%).

Les constructeurs étrangers ont pour leur part témoigné de chiffres plus hétérogènes. Bien des marques n'ont pas hésité à immatriculer auprès de leur propre réseau : Nissan par exemple qui, avec 27,3% de véhicules de démonstration, a mis à l'honneur la nouvelle Micra et surtout le nouveau Qashqai. Opel n'a pas été en reste avec 23,4% de VD, en raison du début de commercialisation du Crossland et d'une Corsa généreusement mise en avant. Volvo aussi a largement utilisé le canal des VD, qui a représenté 22,5% de ses immatriculations en juillet en raison des débuts du nouvel XC 60. Fiat, enfin, a aussi profité du canal des VD : 24,9% de ses immatriculations en France, en dépit de l'absence de produits à lancer. Il est d'ailleurs à noter que Fiat, curieusement, est largement demeuré en deçà de ses concurrents sur le canal des particuliers : 39,4% de ses ventes.

Parmi les rois du premium allemand que sont Audi, Mercedes et BMW, seule cette dernière marque s'est distinguée : 37,8% de ventes auprès des clients particuliers, quand Audi réalise 49,2% ou Mercedes 46,5%. La marque à l'étoile a d'ailleurs concrétisé presque 20% de ses immatriculations (19,7%) auprès de son propre réseau, tandis que BMW a réalisé 14,9% de ses ventes via le canal des VD et Audi 12,5%.

Les marques asiatiques, enfin. Kia a vendu 71,6% de ses modèles à des clients particuliers, Toyota 71%. Le Coréen a cependant aussi bien utilisé le canal des VD (17,4% de ses ventes), contrairement au Japonais (9,2%) dont la structure des ventes apparait plutôt saine.