Les particuliers ont été de retour en septembre : 49,2% des ventes totales ont été de leur fait, un chiffre en progrès de 3,4%. Si le résultat est en hausse par rapport au mois précédent, il reste toutefois à un niveau qui n'a rien d'extravagant puisqu'il n'atteint même pas la moitié du marché.

Sur d'autres canaux, les évolutions à la hausse se sont révélées plus timides. Les entreprises et locations de longue durée ont pesé pour 23,7% du marché (+0,8%), les véhicules de démonstration pour 19,7% (+0,1%). Le canal des loueurs de courte durée a en revanche connu une baisse de 10,5% de ses immatriculations, pour se fixer à 5,7% du marché global. Les immatriculations constructeurs ont elles aussi baissé, de 5,3%, mais leur poids global (1,8%) reste contenu.

Au palmarès des marques, bien des points sont à noter. Renault a repris du poil de la bête chez les particuliers, avec 49,5% de ses ventes réalisées auprès de ceux-ci (+11,8%). Les marques du groupe PSA ont à l'inverse perdu du terrain sur les ventes auprès des particuliers, Citroën présentant même une valeur assez faible : moins de 40% de ses ventes !Un résultat qui s'explique sûrement par l'arrivée du C3 Aircross dans le réseau. De ce fait, 30,4% des immatriculations de la marque aux chevrons ont été des véhicules de démonstration le mois dernier (+54,6%). Parmi les marques "faibles" sur le canal des particuliers en septembre, sont à inclure aussi Fiat (33,9%) ou Volvo (22,6%).

Mercedes s'est révélé en progression auprès des particuliers (+17,9%, 38,7% de ses ventes), mais aussi sur le canal des véhicules de démonstration. L'arrivée du pick-up classe X explique sans doute en partie les 35,4% de la marque sur ce créneau-ci.
Nissan aussi a su user des différents canaux. Une valeur assez basse chez les particuliers (35,5%), et d'autres plutôt élevées auprès des véhicules de démonstration (42,6%) ou encore chez les loueurs de courte durée (17,7%).

Au cumul des 9 mois écoulés, les particuliers représentent 49,3% des ventes, les entreprises 21,4%, les véhicules de démonstration 15,7%, les loueurs de courte durée 12,2% et les constructeurs 1,8%.