Le retour des ventes profitables ?En avril 2018, 50,5% des immatriculations de véhicules neufs ont été le fait des clients particuliers. Une progression de 15,5% au niveau des immatriculations, de 3 points en parts de marché par rapport à avril 2017. Les ventes de voitures aux entreprises ont elles aussi progressé, mais dans une moindre mesure : +8,8%, pour une part de marché de 20,1%, rigoureusement identique à celle d'avril 2017. Les loueurs de courte durée ont aussi vu leurs volumes légèrement grimper (+1,7%), mais leur pénétration (16,1%) s'est contractée de 1,2 point. Les véhicules de démonstration n'ont visiblement pas été une variable d'ajustement le mois passé (-4,7%), sauf exceptions.

La bataille des marques françaises a fait rage. Citroën n'a pas forcément vu ses immatriculations exploser du côté des particuliers (+0,7%), mais en parts, le progrès est de presque 3 points. Renault a réalisé un bon début de printemps, avec une pénétration en hausse de 5,6 points chez les particuliers. Peugeot a révélé des résultats plutôt stables chez les particuliers, mais aussi de bonne tenue.
A l'inverse des premiums allemands : Audi a baissé de 19,6% son volume de ventes auprès des particuliers, sa part est passée en un an de 50 à 43,3%. Scénario identique pour Mercedes dans une moindre mesure, tandis que du côté de BMW, ventes et parts de marché ont été franchement orientées à la baisse. Toujours sur le canal des particuliers, avril a aussi été bon pour Mazda, Suzuki, Jaguar et  Fiat, et plus chaotique pour DS et Land Rover.

Land Rover, une marque anglaise qui a joué aux montagnes russes au mois d'avril. Pas de grands résultats auprès des clients particuliers, mais une amélioration notable (+34,6%, +12 points de parts de marché) sur les entreprises. Peugeot, Citroën, Mercedes et Ford aussi ont bien fonctionné auprès des entreprises le mois passé.

Le canal des Loueurs de courte durée (LCD) a aussi révélé quelques tendances. Opel a semble-t-il entamé une cure de désintoxication (-12,1% d'immatriculations, -4 points de pénétration) alors qu'Audi (+78%, +7 points) et Mercedes (+13, +2,7 points) ont investi le secteur de bon coeur. DS y a fait état d'une progression de 129% (près du quart de ses immatriculations sont venues de la LCD en avril), alors que Jeep a réservé quasiment autant d'immatriculations aux loueurs (35%) qu'à ses clients particuliers (38,2%).

Honda et BMW ont enfin immatriculé nombre de véhicules de démonstration le mois passé. Le Japonais sans doute dans l'idée de distribuer les derniers CR-V avant un changement de génération, l'Allemand vraisemblablement en raison du lancement de son nouveau X4.