Les ventes de D’Ieteren Auto se sont accrues de 2,4 % au premier trimestre 2018, à 32 980 véhicules. L’importateur des marques du groupe Volkswagen en Belgique a affiché sur la période une part de marché de 20,37%, en légère augmentation par rapport à la même période de l’an passé (20,29%), mais en retrait par rapport à celle enregistrée fin 2017 (21,29%).

« La progression enregistrée par les ventes de véhicules neufs reflète un effet de mix prix/modèles positif (SUV et Porsche Panamera), partiellement compensé par une baisse des volumes et un effet de marque négatif (baisse des volumes d'Audi dans le mix de marques) », analyse le groupe.

Sur trois mois, la part de marché de Volkswagen s’est élevée à 9,41%, en hausse de 0,45 point par rapport à la même période de l’an passé « grâce aux succès rencontrés par le T-Roc, le Tiguan, l'Arteon, la Passat et la Polo ». Audi a pesé 5,44% des ventes de voitures neuves en Belgique, accusant une perte de 0,23 point. Skoda a également marqué le coup (-0,24 point, à 3,41%).

Si l’on englobe les ventes de véhicules utilitaires, D’Ieteren Auto a livré un total de 35 586 véhicules sur le premier trimestre 2018, soit un repli de 5,1%. La part du groupe sur ce marché a reculé de 0,41 point, à 9,84%, « en raison d'une suspension temporaire des livraisons des minibus pour passagers T6. Les livraisons ont amorcé un mouvement de rattrapage en mars », explique-t-il.

A fin avril, le groupe belge revendique un carnet de commandes en hausse de 32,9% comparé à avril 2017 et de 35,2 % par rapport à avril 2016.