Volkswagen ne veut pas rater ce grand rendez-vous. Ses modèles devront être parfaitement prêtes pour l’homologation WLTP (acronyme en anglais de test de véhicules légers harmonisé au niveau mondial) qui entrera en vigueur à la rentrée.

Ces nouveaux tests sont censés mieux représenter le fonctionnement d'une voiture en conditions réelles, mais ils sont aussi beaucoup plus longs et complexes. Ils ralentissent l’homologation des modèles. Il faut être sûr que les véhicules qui seront produits seront bien homologables.

C'est pour cela que Volkswagen va fermer son usine historique de Wolfsburg pendant plusieurs jours.

Une production perturbée


"Nous devons nous attendre à des interruptions de la production au troisième trimestre" pour le site de Wolfsburg, a prévenu Herbert Diess, PDG de Volkswagen. Des jours de fermeture sont à prévoir entre la fin des congés d'été et fin septembre".


Porsche, filiale de Volkswagen, a suspendu au début du mois la vente sur son site internet de ses modèles, évoquant également le poids énorme des nouvelles régulations.

BMW et Daimler, semblent en revanche échapper au problème. BMW laisse ses objectifs de production inchangés alors que Daimler n’attend pas de coupes significatives dans sa production.

PSA et Renault se disent prêts


En France, PSA et Renault ne se voient pas non plus contraints à adapter leur production.

PSA assure que grâce à des choix technologiques judicieux, les cinq marques du groupe sont parfaitement prêtes pour le WLTP.

Toutes les voitures vendues en Union européenne à partir du 1er septembre devront avoir subi cette procédure. La mise en oeuvre de la réforme, déjà en germe, a été accélérée par le dieselgate.