135 entreprises, réparties dans 23 pays et issues de 57 secteurs, ont été récompensées par Ethisphere, institut internationale de la définition et de la promotion des normes de pratiques commerciales et de gouvernance. Elles font donc toutes partie du World’s Most Ethical Company, soit le palmarès des sociétés les plus éthiques au monde en 2018.
Ethisphere, qui honore les entreprises assumant l’engagement et la promotion d’un changement positif dans le monde des affaires, a distingué Volvo Cars pour la deuxième année consécutive. Et seuls deux autres acteurs de l’auto sont également présents dans ce classement, comme l'indien Tata.

« La responsabilité d’entreprise est une dimension fondamentale de notre groupe. L’éthique n’est pas seulement une obligation morale, c’est aussi un levier de création de valeur financière, d’attraction et de fidélisation des meilleurs talents. Nous sommes fiers d’avoir été une nouvelle fois reconnus comme l’une des entreprises les plus éthiques au monde », a déclaré Håkan Samuelsson, PDG de Volvo Cars.

A savoir que l’institut attribue ses points en fonction de cinq catégories : programme d’éthique et de conformité (35%), citoyenneté et responsabilité corporative (20%), culture promouvant l’éthique (20%), gouvernance (15%) et leadership, innovation et réputation (10%).

Le constructeur automobile a récemment déployé un programme d’éthique et de conformité qui responsabilise l’entreprise, prévient et atténue un ensemble de risques juridiques et éthiques. Par l’intermédiaire d’un code de conduite, Volvo Cars peut ainsi définir les principes régissant les actions de tous les collaborateurs et partenaires commerciaux dans le cadre de leur travail. Le groupe a également construit un autre programme, porté sur la formation de pratiques commerciales éthiques mais aussi des modules destinés aux managers.