Les pure player, qui jouent à fond la carte du numérique, désirent également se tourner vers le commerce traditionnel, dit physique, et grâce à un développement dynamique qui plus est. Après Avatacar.com fin 2017, c’est au tour de Yakarouler.com de s’ouvrir à la franchise. Fort du succès de son magasin à Lille, le Yakastore, qui a généré un chiffre d’affaires de 400 000 euros en 2017 alors qu’il a ouvert un an plus tôt (aire de stockage de 220 m2 et espace magasin de 80m2), l’enseigne compte bien prendre exemple sur le cas lillois pour convertir des « entrepreneurs passionnés d’automobile » à l'ouverture d’autres sites en franchise en France. 

« Yakarouler est en plein développement et a annoncé des investissements importants pour devenir le portail incontournable de la vie d’un automobiliste, une dynamique attractive pour les candidats à la franchises », ajoute l'enseigne.

Concernant le recrutement, le PDG et fondateur Yann Gyssels ne s’est pas vraiment fixé d’objectifs. En revanche, le profil des candidats est bien défini dans sa tête. Le dirigeant recherche des professionnels possédant déjà une activité liée à l’automobile et qui souhaite se diversifier. Il donne même plusieurs exemples types comme un centre de contrôle technique, une station de lavage, une carrosserie, etc. Et pour rejoindre le futur réseau, Yann Gyssels assure que les frais d’entrée sont gratuits, les Royalties « extrêmement bas », et les approvisionnements sont quotidiens. Rappelons que Yakarouler possède une plaque tournante à Thiais (94), et un magasin, où un ensemble de pièces d’une valeur de 2 millions d’euros est entreposée (20% des pièces commandées en ligne y sont stockées). Le site revendique d’ailleurs 500 000 commandes expédiées chaque année et 500 fournisseurs partenaires.
Les dossiers de candidature sont à envoyer à direction@yakarouler.com.