page crée le 2014 08 21 20:01:36
346 annonces emploi 22 120 annonces marchand 105 620 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Icare observe une hausse de 3,6% des tarifs de main-d'oeuvre en 2011

Actu /  Après-Vente

Elsa Becherra

Jeudi 10 mai 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Le garantisseur publie deux nouveaux indicateurs «maison». L'un mesure l'évolution du prix de la main d'oeuvre automobille, l'autre le coût moyen d'intervention.
S'appuyant sur ses bases statistiques, le garantisseur Icare lance deux nouveaux indicateurs économiques des prix de la réparation automobile : les indices de la réparation automobile Icare.

Le premier mesure l'évolution du prix de la main d'oeuvre, le second le coût moyen d'intervention en garantie. Publiés pour la première fois cette année pour la période 2010-2011, ils reflètent tous deux des hausses.

Les tarifs de main d'oeuvre ont ainsi progressé de 3,6% selon le garantisseur filiale d'Europ Assistance, et le coût moyen d'intervention (qui intègre le prix des pièces et celui des lubrifiants) de 2,5%. Icare observe aussi de grandes disparités selon les réseaux, avec des variations allant de 97,4 à 104,7 pour une même base 100.
« L'évolution des coûts mis en exergue par nos deux indices confirme une tendance de fond dans le secteur. Au cours des cinq dernières années, le profil des sinistres a largement évolué : les organes moteur/boîte se sont fiabilisés et la mécatronique a pris une place de plus en plus prépondérante dans les réparations. On est donc passé du profil d'un évènement rare mais très onéreux à une succession d'évènements plus fréquents mais relativement moins coûteux », observe Pascal Briodin, directeur général d'Icare.

Une mesure plus concrète
Plusieurs indicateurs économiques existent déjà pour mesurer la progression des tarifs de la réparation automobile. Chaque année, Car Garantie publie des statistiques détaillées sur son activité. Mais ces dernières valent au niveau européen et non français, et le garantisseur n'a pas mis en place d'indice de prix.

Pour ce qui est du périmètre français, l'INSEE observe depuis longtemps le secteur, au travers de son indice des prix à la consommation n°638814. (Lire sur le site de l'INSEE les évolutions de prix constatées depuis 1990).

Mais avec ses nouveaux indices, Icare, qui compte 850 000 véhicules en portefeuille et a réalisé 228 000 dossiers de prise en charge en 2011, veut apporter une mesure plus concrète. « Nous avons décidé de mettre en place nos propres indicateurs car nous notons des divergences entre les indices publiés par l'INSEE et la réalité que nous observons dans notre activité », explique ainsi Pascal Briodin.

La société de garantie pourrait, à terme, s'appuyer sur ses nouveaux indices pour réactualiser ses primes. Aujourd'hui, ses calculs sont réalisés sur la base des données de l'INSEE.






 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :