page crée le 2014 12 21 10:53:21
303 annonces emploi 10 357 annonces marchand 114 936 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Comment les prévisionnistes voient les marchés automobiles

Actu /  Distribution

Jean-pierre Genet - Infographies Yoannie Rousselot

Vendredi 12 octobre 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
L'argus a fait le tour des sociétés d'études réalisant des projections sur l'avenir des marchés automobiles. Ces grands observateurs du secteur prévoient une croissance des ventes, donc de la production mondiale à l'horizon 2020. En revanche, leurs avis divergent quant au redressement du marché européen. Faudra-t-il attendre 2020 pour le voir se relever ou commencera-t-il à se redresser doucement à partir de l'année prochaine ?
 Comment les prévisionnistes voient les marchés automobiles

MONDE. Une croissance régulière tirée par les pays émergents


BIPE. L’essor des Bric
Les pays émergents et en transition, les fameux Bric (Brésil, Russie, Inde et Chine), capteront l’essentiel de la croissance automobile mondiale. En 2015, il devrait s’immatriculer 2,6 fois plus de véhicules dans ces pays que dans l’Europe des 27. Ce rapport était de 1,8 en 2011 et de seulement 0,8 en 2007.

BIPE, société d’étude et de conseil, accompagne marques et distributeurs automobiles dans leur politique commerciale et l’optimisation géographique de leur réseau de vente et d’après-vente.



Euler Hermes. 86,9 millions de véhicules en 2013
La production mondiale de véhicules (voitures particulières et véhicules commerciaux) qui était de 80,1 millions d’unités en 2011, devrait atteindre les 83,3 millions cette année et 86,9 millions en 2013.

Euler Hermes est un spécialiste de l’assurance-crédit, de la caution et du recouvrement de créances commerciales.

 

 Comment les prévisionnistes voient les marchés automobilesOliver Wyman. 104 millions de véhicules en 2019
Si l’on tient compte de la prévision effectuée par chaque constructeur, la production automobile mondiale devrait atteindre 119 millions de véhicules en 2019, contre 75 millions en 2011 et 80 millions prévus en 2012. Le cabinet Oliver Wyman corrige à la baisse cette prévision et table sur 104 millions de véhicules à cette date.

Oliver Wyman est un cabinet de conseil en stratégie. Il aide les directions générales des grands groupes à accroître leur valeur.

 

PWC. GM toujours leader en 2018
 PWC prend comme critère de mesure le nombre de véhicules légers assemblés. Quelque 68,9 millions d’unités avaient été montées en 2007, chiffre qui s’est effondré à 57,8 millions en 2009. L’année dernière, cette production était remontée à 74,7 millions et continuera à progresser cette année pour atteindre 79,6 millions. La tendance se poursuivra au cours des années à venir, avec un taux de croissance annuel de 5,6 %, ce qui portera la production à 108 millions d’unités en 2018. Les pays émergents contribueront à hauteur de 83 % à cette croissance. Selon PWC, le top 15 des constructeurs reste inchangé en 2018. GM demeure le premier constructeur mondial, suivi de Toyota et de Volkswagen (qui ne réaliserait donc pas son ambition de devenir numéro un).

PWC (Price Waterhours Coopers) développe en France des missions d’audit, d’expertise comptable et de conseil aux entreprises.

 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :