page crée le 2014 04 24 02:29:07
1 067 annonces emploi 22 737 annonces marchand 114 112 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Infomédiaires internet : diminution de la fréquentation des sites

Actu /  Distribution

Emmanuel Taillardat

Mardi 30 octobre 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Fréquentation des internautes en baisse de 10 % chez les infomédaires Internet : c'est la confirmation d'une tendance observée depuis juin dernier.

 Infomédiaires internet : diminution de la fréquentation des sites De l’avis des acteurs de terrain, « les sites gratuits perdent momentanément de l’ampleur, génèrent moins de contacts utiles que les payants ». Plus précisément, « les leads provenant des sites payants professionnels drainent beaucoup plus d’acheteurs potentiels que les gratuits, qui nous amènent surtout des curieux. C’est la tendance : l’expression d’un besoin fort de réassurance des internautes, confrontés à des amplitudes de prix de plus de 30 % pour un même produit sur Internet. Ils ont besoin de cotations, de repères », résume le panel.
Nombre d’appels entrants « concernent spécifiquement la cotation du VO du client, et souvent pas davantage. Difficile d’accrocher une relation commerciale », constate ce chef des ventes. La cotation VO constitue, de l’avis général, la première porte d’entrée d’un client chez les professionnels.
 

Décroissance
Du côté des petites annonces, une baisse de 4 à 5 % des volumes de professionnels est constatée par les principaux infomédiaires. Les Net opérateurs y voient le signe d’un dernier trimestre compliqué. « Il faut peut-être nous y habituer, tempère l’un d’eux, d’ici à la fin de l’année, les volumes de VO proposés à la vente ne peuvent que décroître étant donné les impératifs de stock bas chez nos clients. » Les investissements publicitaires ont également tendance à se rationaliser : 100 % de nos répondants n’annoncent que sur trois supports au maximum, « en répartissant le tout-venant sur le gratuit et les modèles très équipés sur les sites payants plus haut de gamme », indique ce professionnel.
Conséquence, le taux de multidiffusion (environ 1,5 an­nonce par VO en ligne) est en retrait. Le stock global d’annonces est donc sous pression… comme le chiffre d’affaires des infomédiaires.
 


Téléphone rouge
Le match Le Bon Coin / La Centrale
Tout les oppose mais ce qui les réunit, c’est le volume d’annonces de professionnels : en septembre, d’après nos sources, Le Bon Coin a dépassé La Centrale en annonces de pros (250 000 contre 245 000). Un moment historique pour le portail du groupe norvégien Schibsted ! Mais la taille des annonceurs est deux à trois fois plus petite sur Le Bon Coin,
ce qui draine un très grand nombre de petits faiseurs VO de l’Hexagone. C’est avec eux que se fait le plus gros de la progression de l’infomédiaire sur la cible des professionnels. Les particuliers ne sont pas en reste : ils représentent près de 80 % du total des annonces du Bon Coin.


Les Chiffres

75 jours de rotation
Soit un jour de plus qu’en septembre chez les distributeurs généralistes (VO à particuliers et à marchands inclus). Les pros ont réduit les ventes à marchands sur le mois en raison de la chute des volumes de reprises, corollaire de la baisse des immatriculations VN.

35 % Part moyenne des VO de plus de 90 jours dans le stock des réseaux généralistes
Cette part ne diminue que faiblement depuis le printemps, tant les VO récents doivent être remisés pour être vendus. Nombre de monospaces compacts et de berlines ne trouvent pas preneurs, sauf à diminuer fortement les prix de vente
(jusqu’à 20 points sous cote kilo).

48 % Taux de reprise VO/VN de notre panEl en septembre
Cela représente une hausse de 3 points par rapport à août ! Si la baisse du marché VN fait chuter le volume des reprises,
1 VN sur 2 est assorti d’une reprise VO. Le besoin de réassurance des particuliers est fort.

– 10% Chute de volume de VO vendus par les marques françaises en 2012
Renault, Peugeot et Citroën ont écoulé 2 139 584 occasions en neuf mois, contre 2 373 524 sur la même période de 2011, soit un solde négatif de 233 940 modèles. Peugeot baisse de 15,1 %, Citroën de 12,4 %, et Renault de 4,7 %.​
 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :