page crée le 2014 11 29 10:28:35
373 annonces emploi 10 101 annonces marchand 114 500 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Le baromètre des modèles d'occasion : une exclusivité de L'argus

Actu /  Distribution

Emmanuel Taillardat

Jeudi 25 octobre 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
En septembre, deux jours ouvrés de moins ont fait chuter le marché VO à deux chiffres. Mais pas de catastrophisme : les professionnels ont tiré les leçons de 2008, privilégiant l'assainissement des stocks à la marge unitaire. Conséquence : les achats sont très limités.

 Le baromètre des modèles d'occasion : une exclusivité de L'argus Inutile de chercher l’optimisme : – 10,2 % en VO particuliers, – 12 % en VUL, c’est mauvais. Mais deux jours ouvrés de moins (20/22) y ont largement contribué : à périmètre constant, la baisse ne serait que de 1,5 % en VP d’occasion, et de 3 % en VUL. Au cumul, le marché VP d’occasion recule de 1,1 % seulement, et le VUL de 2,5 %.

Au sein des canaux de vente, les contrastes se confirment. Les services VO des constructeurs sont tendus : les grilles de revente des buy-backs devraient être dépréciées pour atteindre les cibles de stock de fin d’année. Il y a aussi de la tension chez les loueurs courte durée pour le stock détenu en risque : des pertes sont enregistrées à la revente. Tension encore chez les distributeurs de marques, qui font parfois face à des plans d’enlèvements de stocks VN, et ne peuvent réaliser de gros achats VO. Les marchands toutes marques profitent, au contraire, des « bons coups » que les marchés européens leur offrent via les négociants BtoB.
 

 Le baromètre des modèles d'occasion : une exclusivité de L'argus Rétrécissement
Côté location longue durée, le rétrécissement des volumes restitués crée la rareté sur un segment qui séduit : les prix remontent (un peu), les canaux de vente électroniques sont performants. Conséquence : les enchères physiques récupèrent moins de matériels, en se rabattant sur les VO plus kilométrés. Arbitre des débats, le consommateur, moins présent sur les infomédiaires Internet (baisse de fréquentation), a besoin de confiance et d’offres de reprises professionnelles. Un enjeu stratégique pour la profession !



Citadines : le juste prix


Citroën
C3. Uniquement très équipées ! Une 1.4 Hdi 5 p. 70 ch Exclusive, cotant 7 700 € (09/2009),
se reprend Argus perso – 10 %, s’affiche 8 490 € et part en 45 jours. Une Collection cote 8 150 €, se reprend cote perso
– 10 % et s’affiche 8 900 €.
 

Ford
Fiesta. La dernière évolution (03/2010), très concurrencée en neuf, fait vieillir l’ancienne. Un modèle 1.4 TdCi 68 ch Titanium 5 p. (09/2009) cote 7 600 € : elle part à 7 000 €, la reprendre Argus perso – 20 %.
 

Peugeot
207. Accessible en cote VO, elle plaît toujours, malgré la sortie de la 208. Un modèle 1.6 Hdi Premium 5 p. (09/2009), coté 8 150 €, peut être affiché 8 500 €, et repris Argus perso – 15 %. La SW de même finition, cotant 8 750 €, s’affiche 9 490 € et part en 30 jours.
 

Renault
Clio. Elle est malmenée en VO : privilégier l’Estate qui a ses clients. Un modèle 1.5 dCi 85 ch Dynamique, cotant 7 800 € (09/2009), se reprend Argus kilométré – 15 %, s’affiche à
la cote et se vend en 60 jours. La berline Renault Sport trouve sa clientèle (pas les Gordini, très typées) : ne pas craindre
de les reprendre !

Twingo. Une star du marché VO en version originale (06/2007). Elle se vend en 30 jours, affichée 1 000 €
au-dessus de la cote.
Un modèle 1.2 à essence 75 ch Emotion de 2007 cote 3 880 € et se vend très rapidement affiché à 5 000 €.


 

 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :