page crée le 2014 09 02 16:02:55
410 annonces emploi 21 546 annonces marchand 104 878 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Renault : la catégorie des agents relais disparaît

Actu /  Distribution

Joseph Gicquel

Mercredi 11 juillet 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
L'application du nouveau règlement européen en 2013 conduit les constructeurs à adopter un nouveau contrat d'agent qui va affecter le “marché” des transmissions d'entreprises.
L’application du nouveau règlement européen en 2013 conduit les constructeurs à adopter un nouveau contrat d’agent qui va affecter le “marché” des transmissions d’entreprises.

« C’est la capillarité qui prévaut, souligne Norbert Hugon, directeur du Développement des réseaux de Renault. Dans ce but, nous avons totalement réexaminé, concession par concession, notre réseau d’agents dans un but de réévaluation qualitative. Conséquence, la catégorie des “agents relais” -362 membres en juin 2012- va disparaître. Si un réparateur qui répond aux critères d’admission veut s’installer dans un endroit qui ne fait pas partie de notre plan, le concessionnaire sera dans l’obligation de l’agréer mais il l’habilitera alors en tant que réparateur de rang 2, avec une signalétique allégée, réduite à simple logo jaune sur fond blanc alors que les agences Renault au sens plein du terme -4210 en juin 2012- conserveront en façade une large enseigne aux couleurs traditionnelles de Renault ».

Pour pouvoir assumer ce statut d’agent, il faudra, plus encore qu’aujourd’hui, faire preuve d’atouts de première main. La marque au losange a lancé une animation dénommée “Club Premium” qui réunit 157 agents sélectionnés sur la base de critères de performances commerciales, de standards d’aménagement, de politique environnementale et parrainés à la fois par leur concessionnaire et leur direction régionale. « Ils ont vocation à devenir des références pour l’ensemble du réseau 
 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :