page crée le 2014 12 19 22:35:57
1 081 annonces emploi 9 658 annonces marchand 113 190 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Etat de siège au Mondial de l'automobile

Actu /  Economie

Jacques Fresnay

Mardi 9 octobre 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Les syndicats CGT et Sud ont manifesté ce mardi matin devant Mondial de l'automobile à Paris avec la ferme intention d'y entrer. La manifestation, assez violente, a été contenue.
 Etat de siège au Mondial de l'automobileLe contraste était étonnant. Alors qu’à l’intérieur des halls du Mondial de l’Automobile, les visiteurs profitaient ce mardi matin des nouveautés dans le calme, l’ambiance était tout autre à l’extérieur.

Devant l’entrée principale du parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, plusieurs centaines de salariés de PSA, de Renault et de Ford auxquels s’étaient ajoutés ceux de Goodyear, ArcelorMittal, Continental, etc, avaient la ferme intention d’y entrer. Coûte que coûte. Si bien que le parc de expositions s’est retrouvé en état de siège pendant toute la matinée. Tandis que les visiteurs entraient dans l’enceinte au compte goutte via des portes annexes, l’entrée principale était gardée par des gendarmes mobiles. Dans un premier temps, ces derniers ont dû essuyer des jets de farine et d’œufs. Mais la manifestation a vite dégénéré. Des tessons de bouteille, des lattes en bois des pancartes arrachées et quelques barres de métal ont volé de l’autre côté des grilles. Jean-Pierre Mercier, délégué CGT de PSA Aulnay, voulait entrer dans le salon où était exposé selon lui « le produit de l’exploitation de plusieurs années de travail ». Les forces de l’ordre ont réussi à maintenir derrière les grilles les manifestants assez énervés qui au bout de deux heures d’affrontement, se sont dispersés dans un calme relatif. De leur côté, les visiteurs, qui avaient pu entrer, n’ont pu admirer les concepts-cars de Citroën et de Peugeot. Par prudence, le groupe avait décidé hier soir lundi de les retirer pour la journée et de les remplacer par des modèles de grande série. Ainsi, à la place de la magnifique étude de style Citroën n°9, trônait une DS3 jaune.
 

 
 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :