page crée le 2014 04 24 07:12:36
1 067 annonces emploi 22 760 annonces marchand 113 988 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Le CNPA fait ses propositions à Arnaud Montebourg

Actu /  Economie

Catherine Leroy

Jeudi 19 juillet 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Les professionnels craignent la suppression de 20 000 emplois dans les services automobiles si le ministre du Redressement productif n'intègre pas certaines de leurs propositions dans son plan de soutien.
L'inquiétude grandit du côté de la distribution automobile. Soucieux de ne pas être en reste du plan de soutien à la filière automobile, le CNPA a sorti l'argument massif de la suppression possible de 20 000 emplois d'ici à juillet 2013 dans le secteur des services de l'automobile.

Le résultat ne s'est pas fait attendre : une délégation était reçue ce matin au ministère du Redressement productif. Visite qui a permis au CNPA de communiquer sa vision du plan pour la filière.

Cinq propositions ont ainsi été formulées :
  1. Irriguer financièrement les réseaux de disitribution. Le besoin en trésorerie des distributeurs automobile se fait de plus en plus pressant notamment en raison de stocks VN et VO trop importants. Le soutien à la banque PSA Finance, évoqué juste après l'annonce de la fermeture de l'usine PSA d'Aulnay irait ainsi dans ce sens. Mais ce soutien déjà réalisé en 2008 lors de la crise financière n'avait abouti qu'à une aide  de la captive de PSA mais aussi de Renault, délaissant ainsi les importateurs. Le CNPA propose cette fois que le système soit dupliqué y compris dans les réseaux de marques étrangères.
  2. La poursuite du plan "compétences emplois" signé en juillet 2008 mais arrivé à échéance qui avait selon le CNPA permis de protéger près de 8 500 postes entre 2010 et 2012 en accordant des formations aux salariés de la branche durant les périodes de faible activité. L'après-vente étant actuellement en souffrance, ce plan pourrait être réactivé afin de poursuivre les formations durant des moments d'inactivité en atelier par exemple. En six mois, 2 100 emplois ont déjà été perdus.
  3. Engager une dynamique décarbonée. Le CNPA demande une optimisation du système bonus-malus qui semble aujourd'hui presque acquise. Mais surtout les professionnels de l'automobile souhaiteraient que la clientèle des entreprises soit mieux prise en compte avec notamment une refonte de la TVS et un amortissement des véhicules différent pour les véhicules décarbonés
  4. Déductibilité des intérêts du crédit auto. Afin de poursuivre le rajeunissement du parc tout en évitant la prime à la casse, les professionnels proposent par exemple de rendre déductibles des impôts les intérêts d'un emprunt auto en cas de restitution d'un véhicule de plus de 10 ans tout en achetant un véhicule neuf ou récent.
  5. Remise en route du comité stratégique de la filière auto auquel participe le CNPA, contrairement à la Plateforme automobile
 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :