page crée le 2014 08 29 05:28:13
1 133 annonces emploi 22 035 annonces marchand 97 303 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Les PME du commerce et de la réparation automobile sous tension

Actu /  Economie

Elsa Becherra

Mercredi 11 juillet 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Dans son enquête semestrielle de conjoncture, l'établissement Oséo rapporte une dégradation de la santé des petites et moyennes entreprises du secteur automobile.
2012 ne sera pas une bonne année pour les petits patrons de l'automobile. Depuis le début de l'année, plusieurs indicateurs ont déjà mis en exergue la situation difficile des petites et moyennes entreprises (PME) du commerce et de la réparation automobile. Aujourd'hui c'est Oséo qui fait état de nouveaux signaux alarmants.

Dans son dernier rapport semestriel de conjoncture, l'établissement public de financement des PME souligne le pessimisme des sociétés de la branche. Ces dernières prévoient  en effet une accentuation de la baisse de leur activité cette année. En 2011, leur chiffre d'affaires avait reculé de 1%. En 2012, il devrait céder 2,1%, anticipent les dirigeants.

« La chute des ventes lamine la rentabilité. Les carnets de commandes se sont fortement dégonflés depuis la fin 2011 », explique Oséo dans son enquête. Cette situation ne devrait pas s'améliorer avant la fin de l'année puisque la demande est attendue à nouveau en recul à court terme. Et les perspectives pour 2013 restent prudentes.

Sans surprise, la rentabilité dégagée en 2011 est considérée très insuffisante et les anticipations pour 2012 très pessimistes.

40% des patrons annoncent avoir connu des difficultés de trésorerie sur les derniers mois, contre 37% fin 2011. Il sont aussi très inquiets sur le court terme. Leur indicateur prévisionnel de trésorerie pour 2012 est à - 22 quand il atteint en moyenne -12 pour l'ensemble des PME françaises.

 


En conséquence, les patrons ont déjà été réduit leurs effectifs depuis la fin 2011 et aujourd'hui, l'indicateur courant de l'emploi est non seulement négatif mais il est aussi le plus faible de tous les secteurs d'activité observés par Oséo.

Dans le commerce, toutes les branches subissent la panne de croissance et dans les autres secteurs, les voyants sont également au rouge. Pour les PME du transport, après deux ans de reprise, l'activité rechute. Et dans le tourisme et les services, le climat est également très morose.
 

« Les perspectives sont un peu moins sombres dans les secteurs amont que dans les autres. L’indicateur avancé d’activité est faible, mais supérieur à la moyenne dans les services aux entreprises, l’industrie et le commerce de gros. Les prévisions à un an sont très modestes dans tous les secteurs liés à la consommation des ménages, soit les services aux particuliers, le commerce et réparation automobile, le commerce de détail et le tourisme » souligne Oséo.

L'établissement note également que les PME exportatrices et innovantes se ùontrent moins pessimistes que les autres . « Les prévisions d’évolution de l’activité en 2013 sont positivement corrélées à la taille de l’entreprise », précise encore Oséo : plus une société emploie de salariés, plus elle se montre optimiste quant à ses perspectives d'activité.

Oséo mène son enquête semestrielle auprès des PME depuis 1985. Pour cette 55è édition, ce sont 28 000 entreprises de 1 à 249 salariés qui ont été interrogées, par courrier postal. Les résultats portent sur les 4002 premières réponses jugées complètes et fiables, reçues entre le 7 mai et le 4 juin.
 






 

 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :