page crée le 2014 09 16 02:52:24
1 290 annonces emploi 21 296 annonces marchand 104 638 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Nissan maintient le cap sur les 4% du marché français en 2014

Actu /  Economie

Jean-Pierre Genet

Vendredi 12 octobre 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
La marque devra encore grignoter 0,5 point de pénétration en deux ans. Il mise sur un réseau qui s'étoffera de 180 à 230 points de vente.

"Le réseau Nissan enregistre la meilleure rentabilité parmi des marques généralistes..." Nissan maintient le cap sur les 4% du marché français en 2014On ne change pas une stratégie gagnante. La marque japonaise qui atteint aujourd’hui les 3,48% de pénétration (VP + VU) dans l’Hexagone confirme son objectif de porter à cette part de marché à 4% en 2014.

A cette date, sa part en Europe devrait être d’environ 5%.


« Cette ambition s’inscrit dans le cadre de son plan mondial baptisé Power 88, lancé en 2010 qui vise à porter en 2016, le constructeur à 8% du marché mondial (contre 6,2% actuellement) et à 8% de marge opérationnelle (contre 6% en 2011), explique Pierre Boutin, président de Nissan West Europe. Le groupe entend également décrocher la première place mondiale sur le marché des véhicules utilitaires légers dans quatre ans. Il franchirait alors la barre du million de VUL (ndlr : contre un peu plus de 500 000 en 2011)».


Pour réaliser ses ambitions en France, Nissan compte sur ses deux bestseller, le Qasqai dont il prévoit de vendre 32 000 exemplaires au cours de l’année fiscale 2012 et sur le Juke (23 000 ventes prévues). Son offensive pourra également s’appuyer sur un nouveau modèle à venir sur le segment C et sur la nouvelle Note.


La marque veut dans le même temps améliorer ses performances sur le marché des flottes où sa pénétration n’est encore que de 2,3% (contre 4% sur le marché des particuliers). A cette fin, quatorze personnes sont venues étoffer l’équipe commerciale dédiée aux entreprises.
 

Enfin Nissan va continuer d’étoffer son réseau et le porter de 180 à 230 sites ce qui lui permettra alors de couvrir 93% du territoire de l’Hexagone. Concrètement, vingt nouveaux sites primaires devraient ouvrir d’ici à la fin de 2013, notamment pour mieux couvrir les grandes agglomérations comme Nantes, Tours, Toulouse, etc…

La marque va s’appuyer sur ses 70 opérateurs actuels auxquels s’ajoutera Patrick Lemoine qui investira dans un site dans le Pas-de-Calais. Pour couvrir les villes de moindre importance, la marque aura recours à 21 points secondaires, ce qui a l'avantage de ne pas impliquer d'investissements trop importants.
 

Nissan va utiliser la Leaf pour renforcer son image. Ce véhicule zéro émission représente 50% des ventes mondiales de véhicules électriques. En France, l’ensemble du réseau est désormais habilité à le distribuer.

La marque travaille à la mise en place d’un maillage de bornes de recharge rapide. Quelque 85 points de recharge sont installées –ou en passe de l’être- 45 dans le réseau et 40 à l’extérieur sur certains grands axes. Une campagne de communication grand public sur le modèle est en cours de préparation.
 

Grâce à la progression de  ses ventes (+ 2% sur un marché français des VP qui s’effondre de 13%), le réseau Nissan tire plutôt bien son épingle du jeu financièrement. Selon le constructeur, il affiche une rentabilité de 1,2% au premier semestre (le meilleur score parmi les généralistes, selon Pierre Boutin). Seules trois affaires seraient dans le rouge.    

 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :