page crée le 2014 04 24 16:44:00
243 annonces emploi 22 760 annonces marchand 109 868 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Pourquoi PSA est sorti du CAC 40

Actu /  Economie

Jean-Pierre Genet

Vendredi 7 septembre 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
La taille de son capital en Bourse et le nombre d'échanges du titre ont été considérés comme insuffisants.

Les échanges de titres PSA devenaient insuffisants. Pourquoi PSA est sorti du CAC 40Ce n’est pas vraiment une surprise. Depuis quelques semaines, on s’attendait à ce que PSA soit retiré du CAC 40.
Cette décision, prise par le Conseil scientifique des indices, a été annoncée par l'opérateur boursier NYSE Euronext, le 6 septembre au soir.

Le Conseil scientifique des indices fonde ses décisions sur deux critères majeurs, la taille du capital flottant (capital négociable en Bourse) et le nombre d'échanges enregistrés sur les titres.

PSA a perdu près de 43% de sa valeur depuis le 1er janvier. Le groupe, en plein marasme financier, a vu récemment son titre atteindre des plus bas historiques. Sa capitalisation boursière a fondu, à un peu plus de 2 milliards d'euros le 6 septembre, le reléguant aux alentours du 80e rang du classement des capitalisations de la Bourse de Paris.


Certains analystes relèvent que la dimension politique et symbolique pèse également dans les décisions du Conseil. Pour PSA Peugeot Citroën, il serait donc passé outre ces aspects.


C’est un mauvais coup supplémentaire porté à l’image du constructeur français qui faisait partie de l’indice CAC 40 depuis sa création fin 1987.
 

Le successeur de PSA au sein du CAC 40 sera le groupe belge de chimie Solvay (qui a conclu en 2011 le rachat du français Rhodia ), à partir du lundi 24 septembre.
 

Le secteur automobile français ne conserve que deux membres dans l'indice vedette : Renault et Michelin.
 

Plusieurs courtiers avaient mis en garde contre une telle échéance dans des notes publiées récemment.
 

Rappelons que le groupe a annoncé en juillet la suppression de 8.000 postes et la fermeture à l'horizon 2014 de son usine d'Aulnay-sous-Bois.

Il avait auparavant conclu en février un partenariat avec General Motors aux termes duquel le géant automobile américain a notamment pris 7% du capital du constructeur français.


Selon les analystes, le titre pourrait sous pression dans les prochains jours, car de nombreux gérants pratiquent une gestion "indicielle" : ils achètent automatiquement l'ensemble des titres du CAC 40. Si PSA sort, ils le vendront pour se placer sur le nouvel entrant, à savoir Solvay.


PSA rejoindra le Next-20, considéré comme l'anti-chambre du CAC 40.


 

 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :