page crée le 2014 11 28 17:48:56
373 annonces emploi 9 637 annonces marchand 113 905 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Près d'une voiture sur deux du groupe Renault vendue hors d'Europe

Actu /  Economie

Jean-Pierre Genet

Mercredi 11 juillet 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Au cours du premier semestre de 2012, les ventes du groupe ont chuté de 14,9% en Europe. Elles se sont envolées de 14% à l'international.

Jérôme Stoll : "Le marché européen ne retrouvera pas son niveau d'avant crise avant 2017-2018. Près d'une voiture sur deux du groupe Renault vendue hors d'Europe En limitant en -3% le recul de ses ventes mondiales au premier semestre de 2012, le groupe Renault aura mieux tiré son épingle du jeu que PSA, qui a vu son volume chuter de 13%.

Au global, la croissance à l’international (+14,3%)  aura permis au groupe présidé par Carlos Ghosn de compenser sa dégringolade sur le marché européen (-14,9%) au premier semestre de 2012.
 

Ses ventes à l’international, qui atteignent le niveau record de 620 000 unités, représentent désormais 47% du volume du groupe (contre 39% au premier semestre de 2011). Cette dynamique à l’international, vient notamment des modèles Logan, Duster et Sandero. La gamme low cost (dite Entry dans le jargon de Renault) représente désormais plus du tiers des ventes du groupe.
 

En Europe, le groupe est passé en dessous de la barre des 10% de pénétration, perdant 0,8 point de marché, à 9,3%. Selon la direction commerciale, ce recul s’explique par la baisse marquée des marchés, notamment français, par la stratégie de défense des marges unitaires, ainsi que par la restructuration de l’offre commerciale en Grande-Bretagne.
 

Le groupe consolide son internationalisation : 6 de ses plus gros marchés sont désormais hors d’Europe. Le Brésil est désormais son second marché après la France : le groupe y a accru ses ventes de 37,3% à plus de 110 000 unités, ce qui lui permet d’atteindre une part de marché de 6,8%.

En Russie, troisième marché du groupe, Renault possède deux joint-ventures, son volume s’est envolé de 28,6%, grâce notamment au succès des gammes Logan, Sandero et Duster, vendues sous la marque au losange. Il totalise 110 500 ventes.

Petit bémol dans le succès à l’international : la Corée. Les ventes de la marque Renault, Samsung Motors dégringolent de 42%. Le constructeur a dû déployer un plan de redressement.
 

Pour le second semestre de 2012, Jérôme Stoll, directeur commercial du groupe, reste très prudent. « Dépasser le volume de ventes mondiales de 2011 (ndlr : qui furent un record) dépendra pour une large part de l’évolution de l’environnement économique et financier européen, encore très incertain à ce stade. » Le directeur commercial table sur un marché européen en recul de -6% à -7% sur l’ensemble de 2012. Pour le plus long terme, il ne se montre pas vraiment euphorique : « le marché européen ne retrouvera pas son niveau d’avant-crise avant 2017-2018 », prévoit-il.
 

A deux mois du lancement de Zoé, Renault défriche doucement le marché du véhicule électrique en Europe, où il est désormais leader, bien que parti après PSA et Nissan. Le constructeur français représente désormais un tiers de ce marché balbutiant. « Nous avons pris depuis le lancement 12 600 commandes en Europe, dont 7 000 Twizy et 4 200 Kangoo. Il faut ajouter les 15 600 Kangoo ZE de l'appel d'offres Bailly (pour la France) à livrer sur les 3 prochaines années », a précisé Jérome Stoll lors d’une conférence en ligne.

 

 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :