page crée le 2014 09 19 13:47:07
547 annonces emploi 21 035 annonces marchand 103 373 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Réseaux routiers, toujours moins d'investissement

Actu /  Economie

Arnaud Murati

Vendredi 10 août 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
L'heure des comptes a sonné : le Commissariat général au développement durable a récemment dévoilé "Les comptes des transports en 2011". Moins d'investissements et plus de taxes ont été de rigueur l'an dernier.
La "rigueur" économique n'a pas forcément attendu l'alternance politique de mai 2012. Car l'an dernier, les transports routiers ont dû se serrer la ceinture, d'après le rapport du Commissariat général au développement durable.
Le réseau routier d'abord : 11,9 milliards d'euros y a été investi, un montant en baisse de 3,4% par rapport à 2010, sachant que l'enveloppe de 2010 était elle-même en baisse de 7,2%. L'investissement est en chute libre sur le réseau routier national, cela s'explique en partie par des transferts de compétences vers les départements : "Au total donc, hors effet transfert des routes nationales, les investissements sur les routes non concédées reculent de 0,2 milliard d'euros" signale toutefois le Commissariat. Parallèlement à cela, "les investissements ferroviaires se hissent à un niveau record en 2011" explique encore le rapport.

Moins d'argent public placé dans les routes, et pourtant, celles-ci sont toujours plus fréquentées : +0,8% de circulation au total, +0,2% pour les seuls véhicules particuliers. Le Commissariat signale cependant que la circulation croît moins que le parc roulant (+0,8%) "en raison d'un recul prononcé du parcours annuel moyen qui passerait de 12770 kilomètres à 12700 kilomètres." L'écart entre kilométrage moyen annuel des diesels et des essences ne fait d'ailleurs que grandir : 15 600 kilomètres pour un véhicule à gazole, 8500 kms pour son homologue au sans-plomb. Leur part respective dans le parc aussi. Le diesel représente désormais la motorisation de 58,9% des voitures particulières immatriculées, une hausse de 3,9% par rapport à 2010. Les véhicules à essence reculent quant à eux de 3,4%. Le Commissariat note que "l'accroissement du parc de voitures particulières diesel ralentit au cours des dernières années avec +4,5% de croissance annuelle depuis 2007 contre 7,1% par an entre 2000 et 2007."
Des voitures qui sont aussi devenues plus sobres : -2% de "consommation unitaire", sachant que les diesels consomment 1,6% de moins qu'en 2010 et les essences 2%.
Le Commissariat, qui ne se fie pas aux données constructeurs mais aux volumes distribués dans les stations pour établir les chiffres de consommation unitaire, explique le phénomène par "un changement de comportement des conducteurs" qui seraient de plus en plus sensibles aux vertus financières de l'éco-conduite.

Dernier chapitre, celui des taxes : malgré des routes moins soignées, des kilométrages en baisse et des consommations qui le sont également, l'automobiliste a le loisir de payer toujours plus. La TICPE (principale taxe sur les carburants) qui a remplacé la TIPP, a rapporté 23,9 milliards d'euros à l'Etat en 2011, contre 23,6 milliards en 2010. Le revenu de la taxe sur les contrats d'assurance automobile a progressé de 1,3% (966 millions d'euros) tandis que les cartes grises ont rapporté 8,2% de plus, avec 2 milliards d'euros. Seule la taxe sur les véhicules de société (TVS) a eu moins de succès en 2011 qu'en 2010 : 928 millions d'euros, contre 996 millions un an auparavant.

 
 
Vos réactions
Par WamZEFpoVauZujM Le 12/10/2012 à 18:17

qngGauddWDhaKFmH

Bravo toundramante, je n'en aeatndtis pas moins d'une lyce9enne digne de ce nom. Et on dit que le niveau baisse !En revanche, le second vers, emprunte9 aux Fleurs du Mal et le9ge8rement modifie9, est beaucoup plus difficile e0 trouver. En fait -et je donne le0 un indice fort-, la totalite9 de ce texte est un pastiche de ce poe8me de Baudelaire qui traite du meame sujet. J'en ai de9je0 trop dit NB Ne pas se fier au tilleul, car les tilleul menthe ! oui, bon. Je le dis e0 chaque fois -et je dis e0 chaque fois que je le dis e0 chaque fois-, moi et les jeux de mots !!! Et pour l'haefsseuse -qui e9voque ma mort prochaine, snif, snif- ce court extrait de l'admirable d4 vous fre8res humains d'Albert Cohen : d4 vous, fre8res humains, vous qui pour si peu de temps remuez, immobiles bientf4t et e0 jamais compasse9s et muets en vos raides de9ce8s, ayez pitie9 de vos fre8res en la mort, et sans plus pre9tendre les aimer du de9risoire amour du prochain, amour sans se9rieux, amour de paroles, amour dont nous avons longuement gofbte9 au cours de sie8cles et nous savons ce qu'il vaut, bornez-vous se9rieux enfin, e0 ne plus haefr vos fre8res en la mort. Ainsi dit un homme du haut de sa mort prochaine. Have a good night folks !
Signaler un abus
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :