page crée le 2014 10 31 17:10:58
706 annonces emploi 9 642 annonces marchand 113 050 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Volkswagen victime d'espionnage industriel de la part de Faw

Actu /  Economie

Patrick Lange avec l'AFP

Vendredi 27 juillet 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Faw, le partenaire chinois du groupe Volkswagen est soupçonné d'avoir utilisé, sans autorisation, des brevets appartenant au constructeur allemand.
Selon de quotidien allemand Handelsblatt qui site des sources au sein de VW, depuis plusieurs mois la société chinoise Faw, en coentreprise avec Volkswagen,  a procédé à un espionnage « systématique et planifié » en vue de copier des moteurs et des boîtes de vitesses du groupe allemand.

L'entreprise chinoise comptait commercialiser un modèle équipé de ces pièces en Russie, concurrençant ainsi les modèles de Volkswagen et de sa filiale Skoda. « C'est tout simplement une catastrophe » a confié un cadre dirigeant du constructeur allemand, sous couvert de l'anonymat.

« Nous allons examiner intensément le sujet » a déclaré un porte-parole de Volkswagen, tout en soulignant que le groupe avait « ces dernières années très bien travaillé, en toute confiance avec son partenaire chinois Faw.»

Fin 2010, une première affaire avait éveillé des soupçons chez VW, après que Faw avait été soupçonné de copier les plans d'un moteur équipant les Polo et les Golf. Le P-DG de Faw, Xu Jianyi, avait alors promis de mettre fin à ces pratiques arguant que cela était le fait d'une erreur individuelle.

En même temps, l'entreprise chinoise créait une usine en Chine en vue de copier ces moteurs dont la production a déjà commencé. A l'époque, la direction de Volkswagen  avait décidé de ne pas porter plainte pour ne pas fragiliser sa présence sur le marché chinois.

Faw et Volkswagen sont alliés depuis 1991 au sein d'une coentreprise qui possède des usines à Changchun, Dalian et Chengdu. En avril dernier ils décidaient conjointement de prolonger leur contrat de 25 ans.

En 2011, l'allemand a vendu 2,26 millions de voitures en Chine, son premier marché à l'export où il possède une autre coentreprise, plus ancienne, avec Saic. 
 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :