page crée le 2014 07 23 15:56:50
371 annonces emploi 23 569 annonces marchand 107 277 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Immatriculations en berne en juillet

Actu /  Statistiques

Arnaud Murati

Mercredi 1 août 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Les ventes de véhicules neufs n'ont guère été glorieuses le mois dernier, avec une chute de 7%. A nombre de jours ouvrables comparables, la baisse est de 15,5%.
Presque tout le monde est à la baisse : avec 148 966 immatriculations de véhicules particuliers (VP), juillet 2012 restera dans les annales. Il s'agit du plus mauvais mois depuis plus de 10 ans ; même en 2006, le premier mois d'été n'avait pas été si peu propice aux livraisons... De plus, selon les données du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), à nombre de jours ouvrables comparables à juillet 2011, la chute serait de 15,5%, puisque ce mois de juillet a compté deux jours de plus que le précédent.

Les constructeurs français subissent logiquement la loi du marché : le groupe Renault (Renault+Dacia) voit ses immatriculations reculer de 11,2%, et sans l'explosion de Dacia (+99,5% !) le résultat serait encore bien pire. La part de marché de la marque Renault perd plus de 4 points, à 16,22%.
Chez PSA, la chute est un peu mieux amortie. Le groupe observe des ventes en recul de 9,9%, mais la marque Citroën parvient à moins baisser que le marché dans son ensemble : -6,8%, et une part de marché en léger progrès par rapport à celle de juillet 2011, tandis que pour Peugeot, elle recule d'un point. Peugeot préfère d'ailleurs regarder le verre à moitié plein, et se satisfait d'être "leader sur le marché des véhicules particuliers en juillet". Effectivement, à 81 unités près, Peugeot a plus vendu que Renault le mois dernier !

De la même manière, Citroën est loin de sombrer dans le catastrophisme ; même au cumul des sept premiers mois de l'année, la marque voit sa pénétration n'évoluer que de -0,9% : "Il s'agit de la conséquence de notre niveau de commandes" se satisfait Philippe Narbeburu, directeur du commerce France de la marque, "la ligne DS marche bien, et la C4 aussi". La marque ne se prive pas non plus de signaler qu'elle est "la seule" des françaises à progresser sur le marché des ventes à sociétés, chasse gardée des Allemands.

Avec les constructeurs coréens, Volkswagen confirme encore que malgré la chute du marché, l'engouement des clients est toujours palpable. La marque Volkswagen progresse de 4,9%, et sa part de marché gagne un point, que ce soit sur le mois ou au cumul des sept mois. Audi revendique encore une hausse des immatriculations à deux chiffres, à l'instar de Skoda. Seule Seat peine à trouver sa place dans le paysage français (-35,6% d'immatriculations mensuelles, et une part en baisse).
Chez Opel, les ventes ont diminué d'un quart, que ce soit sur le mois ou au cumul. La faute en incombe principalement à la Corsa, déjà âgée et qui ne sera pas renouvelée dans l'immédiat.
Si Ford et Fiat continuent d'enchaîner les mois calamiteux (les deux arrivent tout de même à plus moins préserver leur pénétration), ce n'est point le cas des constructeurs asiatiques. Certes, Nissan est en baisse, mais Toyota a retrouvé la forme (+13,2% de ventes) grâce la nouvelle Yaris hybride. Quant aux Coréens, la fête continue de battre son plein. Hyundai a des immatriculations qui progressent de 46,1% sur le mois, de 36,5% au cumul. Kia fait à peine moins bien, avec +31,5% en juillet et +24,5% depuis le début de l'année. Malgré ces excellents résultats, les parts de marché restent faibles, eu égard aux volumes diffusés.

Un mois de juillet maussade, un mois d'août traditionnellement creux, la fin d'année s'annonce morose pour le marché des immatriculations de véhicules neufs : "Les commandes sont un peu inférieures à l'an dernier sur le mois de juillet, de 6 à 7%"' reprend Philippe Narbeburu de Citroën, "mais le réseau a moins stocké que l'an dernier, il y a une gestion saine de l'équilibre." Tout le monde sera t-il logé à la même enseigne ?
 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :