page crée le 2014 09 03 01:41:40
410 annonces emploi 21 546 annonces marchand 104 405 annonces à particulier
Vous êtes ici : Résultats > Détail

Actualité

L'info en direct

Une nouvelle prime à la rescousse du marché espagnol

Actu /  Statistiques

Elsa Becherra

Lundi 1 octobre 2012

Imprimer cette page Envoyer à un ami S'abonner au flux RSS
Sévèrement plombé par la crise, le marché automobile espagnol a plongé de 36,8% en septembre, à 35 000 ventes. Mais le plan de relance entré en vigueur aujourd'hui devrait permettre de limiter la casse.
En Espagne, la crise avait déjà fait reculer le marché automobile de 17,7% l'an passé, le faisant retomber à son plus bas niveau depuis 1993. Et ça continue.

Un niveau historiquement bas
Au mois de septembre, les ventes ont encore reculé de 36,8% et ce faisant, la baisse depuis janvier atteint aujourd'hui 11%.

Dans ces conditions, l'association des professionnels de l'automobile espagnols, l'Anfac, tablait il y a peu sur une année 2012 sous la barre des 700 000 unités.
Pour mémoire, en 2011, il s'était vendu en Espagne 808 059 véhicules neufs.

Une nouvelle prime à la casse
De bien sombres perspectives, donc. Mais c'était sans compter sur le lancement du plan de relance "Pive", à compter d'aujourd'hui. Ce dernier va permettre aux acheteurs de véhicules neufs peu gourmands en énergie de bénéficier d'une aide de 2 000 euros (dont 1 000 euros sont octroyés par les marques automobiles et 1 000 euros par le gouvernement), à condition de laisser à la casse une voiture de plus de douze ans. Budget du programme : 76 millions d'euros.

Ce plan pourrait concerner 65% des voitures de tourisme qui se vendent en Espagne, selon l'Anfac. Il permettrait aussi « de récupérer la demande cette année et de terminer l'année au-dessus de la barrière des 700 000 unités », estime le président de l'association des concessionnaires espagnols, Ganvam, Juan Antonio Sanchez Torres selon lequel cette prime devrait également contribuer à « tempérer la perte du tissu d'entrepreneurs au sein du réseau de distribution où sont prévues pour 2012 la fermeture de 500 entreprises et la disparition de 3 000 postes ».

 
 
Vos réactions
Aucun commentaire pour cet article
Votre avis sur cet article
Pseudo* :
Titre  :
Votre réaction* :
Confirmation code sécurité* : Si vous ne visualisez pas correctement le code, cliquez-ici
Saisissez le code ci-dessus* :