Quand beaucoup de distributeurs sont priés de quitter les abords des centres-villes pour rejoindre des pôles automobiles plus éloignés, certains font au contraire l’objet d’une attention plus appuyée de la part de la municipalité et de l’agglomération. C’est ainsi le cas des sept concessionnaires (12 marques représentées) implantés au sud de Vienne (38). On y retrouve notamment quelques gros opérateurs, tels que Chopard (Mercedes-Benz et Peugeot), Bernard (Renault) et Vulcain (Opel), ainsi que des enseignes de contrôle-technique, de réparation, de location...

Réunis pour la première fois en 2017 sous l’impulsion de la Communauté d’agglomération, les dirigeants ont ainsi pu faire entendre leur voix et exprimer leurs besoins auprès des élus locaux. De ces échanges, un constat est vite apparu : la zone automobile de Vienne Sud souffrait d’un manque de visibilité et n’était pas mise en valeur. Un manque d’autant plus préjudiciable que, 15 kilomètres plus haut, les concessionnaires de Givors sont regroupés depuis déjà plusieurs années au sein d’un village automobile (baptisé Autovillage Givors). La communauté d’agglomération ne cache pas que ce dernier projet a servi de référence. Selon elle, certains distributeurs auraient d’ailleurs émis le souhait de quitter Givors pour se rapprocher de leur clientèle au sud de Vienne. La concurrence entre les deux pôles devrait être désormais plus vive (seul le groupe Chopart est présent dans les deux).

L’agglomération et la municipalité ont donc entendu les demandes des distributeurs et ont choisi de les accompagner en travaillant sur une signalétique, un nom, un plan de communication ainsi qu’un plan de stationnement et de circulation. Depuis 2018, la zone automobile répond au nom de Pôle auto Vienne Sud. Un logo a été créé à cette occasion. L’amélioration des déplacements à pied des clients entre les affaires, la création d’aires de stationnement collectif ou encore un parking pour les salariés sont d’autres projets qui vont permettre de renforcer l’attractivité du pôle automobile. La ville et l’agglomération souhaitent profiter de ce dynamisme pour attirer de nouveaux distributeurs au sud de Vienne. Une ambition rendue complexe par l’absence de surfaces exploitables. Certaines affaires sont déjà à l’étroit et l’arrivée de nouveaux opérateurs ne pourra se concrétiser qu’à travers l’acquisition par la mairie de foncier. Dans ce cadre, une convention de veille foncière a été signée.

Trois marques ne sont pas englobées dans ce pôle automobile : BMW, Mini et Volkswagen. Les trois concessions se trouvent au nord de la ville, dans la zone de Seyssuel.