Il y a à peine un mois, la France déclarait soutenir l’Allemagne dans la création d’une filière européenne dédiée aux batteries. Mardi 19 décembre, les deux pays se sont entendus sur une approche commune stratégique en marge d’une réunion parisienne, réunissant 18 pays voisins de l’UE. Ce projet nommé « l’Airbus des batteries » est en passe de devenir emblématique puisqu’une feuille de route a été définie pour établir une cellule de production industrielle de batteries en Europe. Cette entente s’est concrétisée par la signature d’un accord entre Bruno Le Maire, ministre français des Finances et le ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier. Alors que la France n’a pas souhaité communiquer de montant ni d’échéance, l’Allemagne s’est engagée à consacrer 1 milliard d’euros à ce projet d’ici à 2022.

Ce nom « Airbus des batteries » n’a pas été donné par hasard puisqu’il s’agit de contrer l’influence asiatique, en l’occurrence la Chine et le Japon, sur ce secteur industriel. Le but recherché est évidemment d’accompagner les ventes de véhicules dits propres en Europe mais surtout d'appuyer la forte réduction des émissions de CO2 imposée à horizon 2030 par l’UE. Rappelons qu’à partir de 2021, les constructeurs devront baisser drastiquement les émissions de dioxyde de carbone à 37%. La France et l’Allemagne, accueillant les leaders mondiaux de l’automobile, ont donc intérêt à réagir.

Dans les prochains mois, ils définiront ensemble, ainsi qu’une commission européenne, la liste des partenaires prêts à anticiper les enjeux, travailler et à porter le projet au sein de ce consortium.

Bruno Le Maire a déclaré : « soit nous prenons les décisions nécessaires pour devenir une puissance industrielle avec tous les moyens financiers et technologiques, soit nous deviendrons dépendants d’autres continents, en premier la Chine et les Etats-Unis. Arrêtons d’avoir honte de parler de politique industrielle européenne ».

Toutefois, une réserve a été émise par la ministre polonaise de l’Entrepreneuriat et de la Technologie qui pense que ce projet ambitieux puisse se réaliser à court terme.