Cette offre de LLD intégrant les services de l’autopartage témoigne de l’évolution des modes de consommation sur le front des mobilités et le partenariat entre deux acteurs aussi distincts que Drivy et ALD Automotive en est une autre parfaite illustration.

En proposant un loyer à moins de 250 euros par mois pour une citadine neuve incluant un droit exceptionnel de sous-location, Drivy souhaite offrir un avantage à sa communauté de propriétaires, tout en accélérant le rajeunissement de sa flotte. « Nous voulions proposer une offre de véhicules compétitive à notre communauté de propriétaires particuliers, leur permettant de remplacer leur voiture par une plus fiable et plus récente, certifiée Crit'Air 1 », explique ainsi Quentin Lestavel, directeur France et Belgique de Drivy, avant d’ajouter que cette offre ouvre de nouvelles perspectives à sa société : « Elle a aussi pour but de faciliter l’accès à la voiture partagée. En équipant leur voiture de Drivy Open et en la louant 10 jours par mois, le propriétaire génère assez de revenus pour couvrir l’intégralité de ses frais de location. Accéder à une voiture neuve revient dès lors à 0 euro ».

Les deux partenaires ont réalisé plusieurs simulations : Citroën C3 avec un loyer de 247 euros par mois (39 euros par jour sur Drivy), pour un seuil d’autofinancement de 9 jours par mois ; Peugeot 108 avec un loyer de 239 euros par mois (37 euros par jour sur Drivy), pour un seuil d’autofinancement de 9 jours par mois ; ou Fiat 500 avec un loyer de 229 euros par mois (35 euros par jour sur Drivy), pour un seuil d’autofinancement de 9 jours par mois.

« Avec ce partenariat, nous souhaitons renforcer notre présence sur le marché des particuliers et contribuer au développement de nouveaux usages liés à la mobilité », souligne Fabrice Denoual, directeur général délégué d’ALD Automotive France.