Des engins de déplacement personnel en tous genres, une vingtaine d'écrans plats dernier cri, bienvenue à la Mobility Room d'ALD Automotive France. Installé au dernier étage du siège à Clichy, cet espace a la vocation de partager les visions présente et futur du loueur longue durée, de découvrir les services existants et à venir, voire de co-construire la « Mobility Tech » avec des partenaires, des clients et des start-up.

Le premier événement a été organisé le 4 juin 2018 dans cet espace voulu convivial et high-tech. Depuis, 80 visiteurs externes et plus de 20 jeunes pousses se sont pressés à la Mobility Room. « Hier, nous recevions Google et Coup, aujourd'hui Navya vient présenter ses navettes autonomes et robots-taxis », s'enorgueillit Didier Blocus.

Le directeur des nouvelles mobilités ALD Automotive France nous fait la visite. L'accueil est un lobby, le ton est donné : enceinte Devialet, siège DS7 Crossback et casque de réalité virtuelle. D'autres constructeurs, mais aussi des équipementiers et des clients viendront successivement investir l'entrée de la Mobility Room.

Nous passons ensuite par le Lab, où trône une imprimante 3D, un appareil holographique et le tableau collaboratif de Google, pour partager les « brainstormings » avec n'importe qui sur la planète. Le « mur des mobilités » diffuse un flux d'informations vidéo sur les dernières innovations. Sont aussi exposés les derniers engins électriques à la mode et quelques objets emblématiques de l'ère connectée, assistant vocal et PS4 entre autres. Mention spéciale pour la mascotte de la Mobility Room, MIP.

Le quatrième pôle est consacré à la transition énergétique. On y parlera WLTP ou nouvelles motorisations. Des tablettes reprennent le quiz du site energie.aldautomotive.fr. Enfin, un espace est dédié aux présentations des produits ALD liés au digital et à la mobilité durable. Une terrasse et une salle de réunion avec un écran géant incurvé terminent le parcours.

La présentation de ce showroom ultra-connecté pendant la Semaine européenne de la Mobilité est bien sûr tout sauf un hasard. Elle fut en outre l'occasion pour Jean-François Chanal et Fabrice Denoual, respectivement directeur général et directeur général délégué d'ALD Automotive France, de rappeler l'engagement du groupe dans la transition énergétique avec différents produits, le petit dernier étant ALD Switch, qui permet de rouler en électrique au quotidien et de bénéficier de 60 jours avec un modèle à combustion interne (classique ou hybride). L'actualité digitale du loueur concerne également les évolutions apportées aux portails My ALD Manager, My ALD Driver et My ALD Partner.

Et surtout, annoncé en catimini, le lancement de la nouvelle offre Leasing-Auto à l'adresse du marché particulier (voir par ailleurs l'entretien de Jean-François Chanal). Ce canal ne devrait pas peser lourd dans les 8 % de croissance attendus par ALD Automotive France pour 2018, mais son potentiel, à plus long terme, laisse peu de place au doute.