Des "clients, prospects et amis" selon Edouard Schumacher, président du groupe éponyme. Ils étaient 150 environ à se presser le 27 septembre au circuit de Dreux (28) pour une journée un peu spéciale. L'heure était à l'essai de la fameuse Alpine A110. Tout celui qui bénéficiait à la fois d'un carton d'invitation et d'un permis de conduire en règle pouvait ainsi se prendre, le temps de deux tours de circuits, pour le Bernard Darniche des temps modernes.

Le groupe Schumacher avait amené 10 Alpine A110 pour réaliser des tours de piste. Aux abords du tracé, une dizaine d'Alpine anciennes attiraient tout autant les passionnés et les curieux : "L'idée, c'est de réaliser une inauguration un peu différente de ce qui se fait habituellement. Nous voulions vraiment montrer le produit" continue Edouard Schumacher. Et comme le produit en question est une sportive, le mieux est encore de le voir en action !

Un peu à l'écart de l'excitation propre aux journées circuit, Edouard Schumacher revient vite à des thèmes plus prosaïques. Le showroom Alpine de Mantes-la-Ville est en réalité ouvert depuis mars dernier. Le groupe n'a pas forcément investi une somme colossale pour celui-ci, puisqu'il est reparti d'un bâtiment existant (ex-Renault) pour en faire un écrin Alpine. Les premières A110 y ont déjà été livrées à leur propriétaire ; 23 Alpine devraient ainsi être vendues cette année par le groupe, qui en possède en tout 73 dans son portefeuille de commandes.

Le groupe Schumacher, qui compte aussi désormais Lamborghini dans son escarcelle, ne compte pas s'arrêter en si bon chemin : 44 italiennes au sang chaud sont aussi à livrer cette année par le distributeur. Alpine, Lamborghini... Une troisième marque de prestige tomberait à point nommé pour que le groupe de distribution devienne le véritable spécialiste de la voiture de sport neuve en Île-de-France.