Altaroad est une start-up qui gagne à être connue, dans la mesure où elle apporte des éléments de réponse à la question névralgique de l’entretien des infrastructures. Et c’est le cas depuis quelques mois, car Altaroad a obtenu un Grand Prix du concours national i-Lab 2018 (concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, créé il y a vingt ans à l’initiative du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Innovation et de la Bpi). Au total, 14 Grands Prix ont été attribués parmi 383 projets candidats, récompensant « des projets remarquables s’inscrivant dans l’un des dix défis sociétaux définis par l’agenda stratégique France Europe 2020 », dixunt les organisateurs.

« Cette distinction apporte une grande crédibilité à nos technologies et au sérieux du projet. Elle augmente aussi notre visibilité vis-à-vis des investisseurs et rassure nos clients potentiels sur l’approche très innovante d’Altaroad », se réjouit Cécile Villette, CEO et cofondatrice de la start-up Altaroad avec Bérengère Lebental

IFSTTAR, X, CNRS...abondance de matière grise !


Désormais, avec cette nouvelle notoriété, Altaroad va pouvoir accélérer son « time to market » pour des solutions qu’on peut résumer ainsi : exploitation de nano capteurs et d’algorithmes pour favoriser l’entretien des routes, améliorer la sécurité des véhicules et des personnes, notamment en traçant des flux via la détection des types de véhicules, de leurs trajectoires et de leur poids. Soulignons que les solutions d’Altaroad s’appuient sur 30 ans de recherche sur le monitoring des infrastructures à l’IFSTTAR (Transports, Aménagement et Réseaux), et 6 ans de recherches dédiées sur les nanotechnologies pour les villes durables à l’École Polytechnique/CNRS.

« Nous aurons l’information au cœur de la route et nous connaîtrons la vitesse à laquelle elle se dégrade. Les coûts de maintenance pourraient être optimisés de 30% », soulignait Cécile Villette, lors de la cérémonie de remise de prix.

Un autre avantage de la solution d’Altaroad réside dans la possibilité de suivre en temps réel de l’état de la circulation et du comportement des conducteurs. En zone urbaine dense, entre congestion et essor des livraisons, cette compétence pourra s’avérer précieuse pour piloter les flux et les rediriger, en fonction de valeurs environnementales notamment.