Après son investissement dans Aurora Innovation, une société spécialisée dans l’autonomisation de la conduite, Amazon confirme son intérêt pour l’automobile et a cette fois orchestré une levée de fond de près de 620 millions d’euros pour le nouveau constructeur de véhicules électriques Rivian, qui avait dévoilé son pick-up R1T et son SUV R1S au salon de Los Angeles, à la fin de 2018.

Rivian est parti d’une feuille blanche pour proposer des modèles électriques adaptés aux Etats-Unis, c’est-à-dire robustes, dotés d’arguments 4x4 et revendiquant une autonomie de plus de 600 km. Le groupe dispose d’un site de production à Normal, dans l’Illinois, et prévoit de commercialiser ses premières voitures en 2020, dans un premier temps aux USA, avant de s’implanter sur d’autres marchés en 2021.

« Cet investissement marque un jalon important pour notre société et pour l’orientation vers la mobilité durable. Il est déterminant d’avoir les bons partenaires », commente R.J. Scaringe, fondateur et dirigeant de Rivian. Si on sait qu’Amazon a mené le tour de table, on ignore quelle est sa participation exacte dans Rivian. Un porte-parole du groupe dirigé par Jeff Bezos a souligné « l’enthousiasme du groupe à l’idée d’investir dans une entreprise aussi innovante », mais est resté évasif sur les réelles motivations automobiles d’Amazon.

Notons que Rivian pourrait séduire un nouvel investisseur, à savoir General Motors. Les négociations sont en cours et un montant de l’ordre de 1 milliard de dollars est évoqué dans la presse américaine.