Comme on pouvait s’y attendre, entrée en vigueur de la deuxième phase du règlement WLTP oblige, le marché français des véhicules neufs a été très dynamique en août 2018, avec 150391 immatriculations, soit une croissance de près de 40% par rapport à août 2017. Il convient naturellement de mettre en perspective cette valeur, en considérant que beaucoup de véhicules "zéro kilomètre" ont été générés. Si les résultats du mois d’août n’ont pas réellement de sens, on peut toutefois souligner qu’au cumul des huit premiers mois de l’année, le marché reste bien orienté (1513933 immatriculations, soit +8,9% par rapport à la même période de référence de 2017). 

Au chapitre des marques françaises, c’est comme prévu Renault qui a eu recours aux immatriculations à marche forcée (+53,8% en août 2018, à 27819 véhicules) et Dacia est sur une tendance similaire (11377 immatriculations et +46%). Au sein du groupe PSA, les évolutions sont plus mesurées (+16,7% pour Peugeot à 21026 véhicules et +10,9% pour DS à 1143 immatriculations), sauf chez Citroën (+42,4% à 13694 véhicules). Notons qu’Opel a progressé de 2% en août, avec 3465 unités.

Parmi les hausses les plus spectaculaires, on trouve les marques des groupes Volkswagen et FCA. Chez FCA, Fiat est à +60,8% (5517 unités), Jeep à +192,9% (1573 unités) et Alfa Romeo à +222% (1404 unités). Au sein du groupe Volkswagen, la marque Volkswagen affiche +34,2% (9868 unités), Audi +39,1% (5052 unités), Seat + 118,8% (2715 unités), Skoda +55,5% (2394 unités) et Porsche +321,5% (902 unités). Notons aussi que Nissan fait valoir une progression à trois chiffres (+104,5% pour 9296 unités). Jaguar, Mitsubishi, Infiniti et Subaru présentent aussi des progressions irréalistes. Pour l’anecdote, on peut signaler qu’un seul constructeur est en repli sur le mois d’août 2018, à savoir Tesla, à -19% pour 64 immatriculations.

Si ces volumes anticipés auront un effet sur l’activité des mois à venir, la perspective pour l’exercice reste fondamentalement positive et le CCFA, par la voix de son président Christian Peugeot, vient de relever sa prévision de hausse des immatriculations sur le marché national, à +5% pour 2018, contre une augmentation de 3% initialement prévue.