L’incendie qui s’est déclaré le vendredi 24 août 2018 dans l’entrepôt de stockage d’Allopneus, situé à Valence et inauguré il y a presque un an, a fait craindre le pire, mais les dirigeants du groupe se montrent rassurants, en précisant qu’une seule cellule de la plateforme, sur un total de 14, a été touchée. Les systèmes de sécurité ayant bien fonctionné, le feu a été circonscrit sur 6000 m² à rapporter aux 84000 m² de l’ensemble. Sur les réseaux sociaux, on parle de quelque 60000 pneumatiques brûlés (la capacité de stockage maximale du site est de l'ordre de 1,5 million d’enveloppes). En outre, il s'agit principalement de pneus été, le stock de pneus hiver et All Season ayant été épargné.

Aucun des 72 salariés présents au moment de l’incendie n’a été blessé, l’évacuation s’étant bien déroulée d’une part, et les 300 sapeurs-pompiers de la Drôme et de départements limitrophes étant intervenus rapidement d’autre part. Dans un communiqué, la direction d’Allopneus.com, remercie "les SDIS de la Drôme, de l’Isère, de l’Ardèche, de la Loire et du Rhône, les forces de l’ordre ainsi que les services de la préfecture de la Drôme et de la ville de Valence pour leur rapidité d’intervention, leur présence et leur investissement". Et d’ajouter qu’une enquête a été confiée "au SRPJ de Valence, aucune piste n’étant exclue concernant la recherche de l’origine de l’incendie".

Allopneus.com concentre tous ses efforts sur la mise en place de solutions logistiques alternatives efficaces. Toutes les commandes ont pu être honorées et les clients particuliers et professionnels seront livrés dans le respect des délais habituels. Des dispositions sont prises pour redémarrer l’activité de la plateforme de Valence dans le courant de la semaine prochaine et le programme de recrutement annoncé pour la préparation de la saison hiver est maintenu. Rappelons que le groupe Allopneus, détenu par la famille Blaise et Michelin, a prévu de fermer son ancien entrepôt de Oignies (Pas-de-Calais), qui employait 46 salariés, à la fin de l’année.