Un an après lancé officiellement sa plateforme de reconditionnement des véhicules d'occasion à Donzères dans la Drôme, Aramisauto annonce la remise sur le marché de 5 000 véhicules d'occasion issus de son offre Reprise illico. 
Cette usine de remise en état, créée l'année dernière, doit préparer de manière industrielle les VO destinés à la revente aux particuliers, que ce soit sur internet ou dans le réseau de 23 agences installées en France.
La structure qui s'étend sur 25 000 m² emploie aujourd'hui 40 salariés, spécialisés dans la mécanique et la carrosserie. Ainsi reconditionnés, les véhicules reprennent ensuite le chemin de la vente, accompagnés de garanties comme "satisfait ou remboursé" ou "zero entretien pendant 1 an ou 15 000 km".

Montée en cadence et recrutement

« L'usine qui a pour ambition de doubler le nombre de véhicules reconditionnés dans sa seconde année d'exploitation va procéder à plus de 15 recrutements cette année », explique Yann Brazeau, directeur de l'usine.
Le site de Donzères ne reconditionne cependant qu'une partie des VO du groupe, puisque pour la moitié Nord de la France, le groupe fait appel à la plateforme de préparation appartenant à Gémy. Dès 2016, la cadence du site de Donzères devrait cependant monter en puissance puisque le groupe prévoit d'y reconditionner 8 000 véhicules d'occasions.
En 2014, Aramisauto a commercialisé plus de 22 000 véhicules pour un chiffre d'affaires de 356 millions d'euros.