Après avoir lancé en 2020 la livraison en 48 h, en réponse aux changements des comportements d’achat automobile, Aramisauto annonce en ce mois de mai 2021 un temps de livraison réduit à 24 h, soit au domicile de l’acheteur, soit au sein d’une des 31 agences en France. Ce service est opérationnel sur l’ensemble du territoire et proposé pour les voitures d’occasion en stock ayant fait l’objet d’un reconditionnement. Il est facturé 178€, quel que soit le lieu de livraison en France (le prix est le même en 48h).

Pour en bénéficier, les clients doivent effectuer leur commande avant 15 h et le financement doit être réalisé par Aramisauto. Avec cette nouvelle prestation, la société adopte les promesses des acteurs traditionnels du e-commerce, qui revendiquent des délais de livraison toujours plus courts, et se rapproche des standards du secteur de la distribution de pièces de rechange BtoB. Si au bout de 15 jours ou 1 000 km, le véhicule ne convient pas, Aramisauto s'engage à rembourser l’intégralité du montant du véhicule, carte grise inclue avec la garantie « 100 % Satisfait ou Remboursé ».

À LIRE. Aramis grandit en Europe avec CarSupermarket et veut entrer en Bourse

Industrialiser la logistique

« Nos clients souhaitent être livrés rapidement et à l’heure. La structure et l’agilité de l’entreprise nous permettent aujourd’hui de réaliser cette prouesse logistique », souligne Benoit Gibert, directeur de la logistique chez Aramisauto. En France, la société s’appuie sur son site de reconditionnement de Donzère. Pour la partie logistique, elle travaille depuis plusieurs années avec le spécialiste du transport de véhicules Hiflow et depuis plus d'un an avec la société DriiveMe. « Avec la volonté d’industrialiser la logistique, de minimiser le nombre de trajets et de tenir compte des attentes de ses collaborateurs, Aramisauto est en phase avec les enjeux sociaux et éthiques inhérents à l’entreprise et à ceux de ses partenaires », avance l’entreprise, qui s’est notamment appuyée sur sa dernière étude « Les Français & l’automobile », commanditée auprès de l’institut Kantar. Ainsi, un tiers des Français interrogés se disent prêts à acheter leur prochaine voiture sur internet, 22 % estiment que l’achat d’une voiture neuve doit s’accompagner d’un délai de livraison rapide. Ils sont 16 % à mettre en avant ce critère pour l’achat d’une voiture d’occasion. Sans grande surprise, le prix reste le critère principal d’achat pour les Français dans l’achat d’une voiture, qu’elle soit neuve (65 %) ou d’occasion (67 %).

AramisAuto cite également le dernier rapport du cabinet Roland Berger (The online boom in used-car sales), selon lequel la part des ventes en ligne de voitures d’occasion devrait doubler pour atteindre 10 % d’ici 2025.

À LIRE. Pour ses 18 ans, Aramis Auto revient sur les débuts de l'aventure