Aramisauto est devenu un poids lourd de la distribution automobile en France. En 2018, sur le périmètre hexagonal, son chiffre d’affaires s’est élevé à 491 millions d’euros, en croissance de 15% par rapport à 2017. A titre de comparaison, le groupe Pautric se positionnait en 23e position du top 100 de L’argus l’an passé avec un CA de 483M€ en 2017. Si l’on prend en compte les activités en Belgique et en Espagne, le chiffre d’affaires de la société grimpe à 693 millions d’euros en 2018, soit un bond de 60%. Aramisauto a commercialisé un volume de 55 000 voitures et dénombre 45 points de vente, dont 30 en France (le 30e a ouvert au Mans).

La société fondée par Guillaume Paoli et Nicolas Chartier a racheté en 2018 le spécialiste belge de la vente de véhicules d’occasion Cardoen, qui s’appuie sur 13 sites.

« Les résultats de 2018, qui sont le fruit de notre développement à l’international et de notre modèle d’entreprise, nous rendent confiants quant à l’atteinte de nos objectifs de croissance à long terme », commente Guillaume Paoli, dirigeant et co-fondateur du groupe.

Sur le modèle de son site industriel de Donzère, qui reconditionne plus de 1 000 voitures par mois, Aramisauto vient d’inaugurer sa deuxième unité à Madrid.