Aston Martin vient donc d’officialiser sa volonté d'entrer prochainement à la Bourse de Londres. Le groupe britannique a annoncé dans un communiqué qu'il allait publier les détails de cette entrée sur le marché le 20 septembre 2018.

Cette entrée en Bourse pourrait notamment consister en la vente d'actions de la part de ses actuels propriétaires, le fonds italien Investindustrial et des investisseurs koweïtiens. « Le constructeur allemand Daimler, qui possède 4,9% des parts, devrait rester actionnaire », précise un porte-parole d’Aston Martin.

Pour son dirigeant Andy Palmer, les incertitudes liées au Brexit ne sont pas de nature à freiner cette opération, dans la mesure où « une marque de luxe présente l’avantage d’être relativement imperméable à ce genre d’événement ».

Rappelons qu’après bien des turbulences d’actionnariat et des années de pertes financières, Aston Martin a retrouvé le sourire en 2017 en commercialisant plus de 5000 voitures et en dégageant des profits. Le premier semestre 2018 a confirmé cette tendance : un chiffre d’affaires en hausse de 8%, à 493 millions d’euros, et un Ebitda en hausse de 14%, à 117 millions d’euros.

Sur l’exercice 2018, Aston Martin table sur une fourchette de 6200 à 6400 ventes, étant entendu que le prix moyen de ses transactions s’établit à 184000 euros. Avec l’arrivée d’un premier SUV dans la gamme et de versions électrifiées à hautes performances, l’avenir est prometteur et le cap symbolique des 10000 ventes est évoqué à l’horizon 2020.


(avec AFP)