Grand-messe à Shanghai où le Huawei Connect 2018 permet au groupe chinois de faire étalage de ses gains de parts de marché dans de nombreuses régions du monde, mais aussi de mettre en avant ses multiples innovations sur plusieurs fronts, dont celui de l’automobile. Huawei se veut aussi un catalyseur d'innovations et invite de nombreuses entreprises, dont les géants des TIC, pour tracer des voies d'avenir.

Le 11 octobre 2018, Audi et Huawei ont ainsi présenté leurs futurs projets de coopération dans le domaine des véhicules intelligents connectés (ICV) et par extension, de l’autonomisation des véhicules, avec une Audi Q7 comme démonstrateur high-tech.
« Alors que les voitures gagnent en intelligence, nous mettons à profit notre expérience dans les TIC avec Audi, l'une des marques automobiles haut de gamme les plus populaires au monde, pour faire de la conduite autonome sur voies rapides une réalité. Très prochainement, les consommateurs bénéficieront d’aides à la conduite plus sûres, confortables, pratiques et intelligentes », a expliqué sur scène William Xu, directeur du conseil d'administration et directeur du marketing stratégique de Huawei, tout en annonçant fièrement la présence d’un prototype Audi Q7 intégrant le Mobile Data Center (MDC) de son groupe.

De son côté, Saad Metz, vice-président exécutif d'Audi China, en charge de la Recherche et Développement, a sobrement commenté : « Nous nous réjouissons de l'intensification future de notre partenariat avec Huawei et nous continuons à évaluer un développement conjoint de fonctions de conduite hautement automatisées et de communications V2I (ndlr : instaurant un dialogue entre les véhicules et les infrastructures) ».

Pro memoria, le 10 juillet 2018, à Berlin, Huawei et Audi avaient déjà signé un protocole d'accord sur une coopération stratégique pour le développement conjoint de véhicules intelligents connectés.