Le programme « Audi Ideas » porte bien son nom ! Et même s’il s’appuie sur une plateforme numérique, il peut être comparé à une bonne vieille boîte à idées. Mis en œuvre dans les usines allemandes d’Ingolstadt et de Neckarsulm, le programme « Audi Ideas », qui consiste à mettre en œuvre les suggestions d’amélioration continue proposées par les collaborateurs, a permis au groupe d’économiser 109,1 millions d’euros en 2018. Si des initiatives de même nature existe naturellement chez d’autres constructeurs, l’intérêt de la communication d’Audi réside dans son chiffrage précis, en euros sonnants et trébuchants.

Parmi les 25000 idées récoltées en 2018, 13500 ont été implémentées en test dans les usines. Par exemple, l’une des plus remarquables est née à Neckarsulm, où deux employés de l’unité de peinture ont permis réduire très significativement la consommation de peinture en améliorant la gestion des flux des véhicules à teintes spéciales, dont le volume est limité à 1100 unités par an. L’économie dégagée s’établit à 280000 euros !

Autre exemple, cette fois à Ingolstadt, où trois opérateurs du pôle de carrosserie ont eu l’idée d’attacher une machine à jet d’air sur les robots de soudage des deux parties extérieures du hayon de l’Audi Q2. Cela évite d’avoir à nettoyer ensuite les pièces du hayon à la main avec des chiffons spéciaux. Gain de la bonne idée : 40000 euros par an.

Notons que la direction d’Audi reverse une partie de ces économies sous forme de bonus, dont le montant global a atteint 8,1 millions en 2018. Cette année, le dispositif a aussi été déployé dans les usines de Györ (Hongrie) et de Bruxelles (Belgique) pour un total de 11890 suggestions recueillies et une économie globale de plus de 34 millions d’euros. A l’avenir, le programme pourrait encore être étendu.