« Les fenêtres de certains véhicules peuvent apparament, sans prévenir, tomber dans le cadre de la portière, se casser ou rester bloquées en position complètement ouvertes ». C'est ce qu'a fait valoir le cabinet Lieff Cabraser Heimann & Bernstein en portant plainte à Los Angeles au nom de deux plaignants.

Les voitures concernées sont des Honda Accord, Civic, CR-V, Element et Pilot et des Acura MDX des années 1994 à 2007.

Des millions de véhicules pourraient avoir été victimes de ce problème. Ce sont des pièces de plastique situées dans la portière pour soutenir les vitres qui sont défectueuses.

Selon un plaignant,  « Honda savait que le remède proposé aux consommateurs, consistant à changer la pièce en cause avec une autre de même conception entraînait la répétition du problème (...) et n'a pourtant pas remboursé les propriétaires.»