La "dé-diésélisation" est en route à tous les étages. Si les chiffres du neuf ont témoigné d'un retrait de 11,9% des ventes de diesels au premier semestre 2018, les données liées aux véhicules d'occasion ne sont pas en reste : 14 681 diesels usagés ont été revendus en dehors des frontières françaises au premier semestre. Sur douze mois glissants, la hausse est de 15,6%... Malgré cette tendance, des diesels usagés continuent aussi d'entrer sur le territoire : 4797 au cours des 6 derniers mois, +7,2%, toujours sur douze mois glissants.

Une logique qui se retrouve pas forcément du côté des voitures à essence. Les marchands essaient sans doute de n'exporter que ce qui ne vend vraiment pas en France, tant la demande est en ce moment orientée vers les moteurs au sans-plomb. Ce sont 3882 autos d'occasion qui ont été exportées au premier semestre, -2,4% (sur 12 mois). Les importations sont en revanche dopées, en dépit de volumes modestes : +9,6%, et 4576 unités recensées.

Le marché de l'occasion a représenté 2 865 843 transactions au premier semestre en France, -1,5%.