En perte de vitesse ces dernières années, les concessionnaires du réseau Citroën retrouvent le sourire depuis l’arrivée du C3 Aircross. Lancé en octobre 2017, le SUV compact s’est vendu à plus de 100 000 unités en Europe, dont 40 000 sur le seul marché français. Depuis janvier 2018, ce sont 70 000 exemplaires qui ont été commercialisés, dont 25 000 unités dans l’Hexagone.

Le bilan aurait pu être bien meilleur sans des délais de livraison considérables, « de huit à neuf mois en raison, d’une part, d’un afflux de commandes largement supérieur à ce que nous avions imaginé et, d’autre part, d’un engouement très marqué pour la version de haut de gamme. La situation est en train de se normaliser », commentait en juillet Amaury de Bourmont, directeur du commerce France de Citroën et DS, dans un entretien accordé à L’argus (à lire dans le numéro du 26 juillet 2018). Le C3 Aircross est le deuxième modèle le plus vendu de la gamme Citroën, derrière la nouvelle C3.

En France, en juillet, le SUV compact a représenté 21% des ventes de la marque, avec un volume de 3 757 unités. Tout segment confondu, il s’agissait du 10e modèle le plus commercialisé.

Sur son segment, à fin juillet, le modèle pointe en troisième position, loin derrière les Renault Captur (44 405 unités) et Peugeot 2008 (42 237).

Citroën informe que 55% des commandes  portent sur la version haut de gamme (Shine), 35% s’orientent sur l’une des 4 ambiances intérieures optionnelles, 25% sont réalisées avec un toit bi-ton et 30% avec un Pack Color. Les motorisations essence (1.2 82, 1.2 110 et 1.2 130) pèsent environ 75% du mix de vente.