Surprise ! Blablacar se met au volant des Ouibus. Le leader mondial du covoiturage vient d’annoncer avoir fait une offre d’acquisition de 100% de la filiale de la SNCF, qui serait déficitaire (elle aurait perdu 35 millions d’euros en 2017).
Alors que sa plateforme fédère plus de 65 millions de membres dans 22 pays et prévoit une croissance de son activité de 40% à fin 2018, Blablacar souhaite étendre son offre de mobilité par le biais de ce rachat : Ouibus est fort d’un réseau d’autocars desservant 300 villes françaises et européennes et a transporté plus de 12 millions de voyageurs en trois ans d’existence. L’acquéreur veut ainsi connecter cette offre à ses 30 000 points de rencontres en France tout d’abord pour combiner deux solutions de transport complémentaires, les cars et véhicules. Blablacar complètera le nouveau réseau avec d’autres partenaires et opérateurs de bus locaux en Europe.

“C’est un nouveau projet exaltant de l’aventure Ouibus, qui devrait nous porter encore plus loin dans notre expansion internationale. Nous sommes extrêmement fiers de prendre la route aux côtés de Blablacar, qui porte une vision novatrice de la mobilité depuis plus de 10 ans et fait rayonner l’innovation française dans le monde”, souligne Roland de Barbentane, directeur général de Ouibus.

Le dirigeant peut se réjouir puisque les deux entreprises françaises ont décidé de dévoiler un autre projet commun. Blablacar annonce également avoir levé une enveloppe de 101 millions d’euros. Un investissement qui implique aussi la SNCF ! (Et quelques autres investisseurs). La part de capital acquise resterait minoritaire.

Le binôme travaillera à la création d’une solution de mobilité partagée et intermodale en France, une plateforme référence en matière de transport interurbain mêlant voitures, bus et trains.
" Ce projet s'inscrit dans notre vision : offrir à nos membres une mobilité partagée, pratique et économique, qui réduit l'impact environnemental de nos déplacements. Notre mission a toujours été de remplir les véhicules vides et un bus rempli émet 10 fois moins de CO2 par personne qu’un voyage seul en voiture. Aussi, en centralisant et combinant à terme sur Blablacar covoiturage interurbain, covoiturage domicile-travail et bus, nous simplifierons la recherche de déplacement pour nos membres confrontés aujourd'hui à une multiplication des sites et des offres", déclare Frédéric Mazzella, Président Fondateur de BlaBlaCar.