En Italie, l’agglomération de Bologne va inaugurer à l’automne prochain une plateforme d’autopartage en free floating, qui reposera sur l’exploitation d’une flotte de 120 Renault Zoé dans un premier temps, un doublement du nombre de véhicules étant d’ores et déjà programmé.

Elus et responsables du dispositif expliquent que ce choix est naturellement motivé par des arguments environnementaux et ils le renforcent par plusieurs mesures de discrimination dite positives. Ainsi les Zoé de l’offre Corrente auront accès aux ZLT (Zones à trafic limité) de la ville, aux voies de bus et bénéficieront du parking gratuit.

La réservation et la localisation des véhicules s’opérera par smartphone, tandis que la recharge sera naturellement gérée par l’exploitant, via des chargeurs Caméléon de Renault.

A l’heure du consternant gâchis d’Autolib’ à Paris, il convient de souligner que Renault connaît un succès très encourageant dans les services d’autopartage en Italie, qu’ils soient publics, privés ou encore universitaires, puisqu’on retrouve notamment notre constructeur national à Milan, Padoue, Palerme ou Naples.